Le Monde d'Aujourd'hui : "Un monde d’après avec plus de sens ?"

Passer le cap de la crise, se remettre à l’ouvrage, reprendre une vie quasi normale, mais sans oublier de tirer les leçons de cet épisode inédit. Le Palace en partenariat avec l’agence Nantes Saint-Nazaire Développement et Maddyness ont voulu donner la parole aux hommes et aux femmes qui entreprennent pour sonder leurs visions et interrogations face à un contexte plus incertain que jamais. Dix tribunes libres sans figure imposée, pour prendre le temps de penser et de s’exprimer sur ce “nouveau” monde d’aujourd’hui seront publiées sur ce site chaque lundi et jeudi.

#6 Le Monde d'Aujourd'hui vu par Priscilia Nogues, CEO de WE CRAFT APPS, agence en développement d'applications web et mobiles


Et si la crise du coronavirus devenait le déclencheur d’un monde meilleur ? Pour beaucoup, cette période particulière aura mis un coup d’arrêt brutal dans le rythme habituel des activités quotidiennes, elle aura permis à chacun et chacune une vraie réflexion sur soi-même et son rapport à la société.

Dans le secteur du numérique, j’accompagne avec mon équipe des sociétés et notamment des startups dans la construction de produits techniques (application mobile, plateforme web, etc.). Privilégiant l’authenticité et une certaine discrétion, j’observe depuis plusieurs années la bulle de la “bullshit” communication enfler dans le monde de la “startup nation”.  Bien que cette crise ait ralenti cette démarche, elle n’a pas privé d’autres de communiquer pendant cette période sur des actes de solidarité assez discutables. Peut-on croire à un changement ?

Dans le monde d’avant, le flux ininterrompu de nos activités et des nouvelles extérieures remplit tout l’espace de notre vie, nous absorbons en continu ces informations sans pouvoir prendre le temps du recul nécessaire pour les digérer, les analyser et les dépasser.


L’ère de la communication

La communication est partout : dans les médias, sur les réseaux sociaux, dans tous les aspects de notre vie. On a préféré la forme au fond, on a du mal à vérifier le vrai du faux, les fake news ont envahi notre société, nous débattons sans source, nous pensons savoir sans connaître, nous paraissons sans être. Les faits n’ont plus de valeur, la communication prend le pas, elle permet un accès vulgarisé à des domaines complexes, mais elle donne aussi l’illusion de l’information et même dans des domaines qui devraient être préservés comme la science ou la politique. À ce rythme, nous prendrons le mur du réchauffement climatique comme nous avons pris celui du COVID-19. Les injustices sont dissimulées, mais continuent pourtant d’exister. Nous continuons de subir et de creuser des fossés au sein de l’humanité : politiques d’austérité, réchauffement climatique, injustice sociale, racisme, sexisme, les tensions sont fortes.

Crise du coronavirus

Il y a eu une pause, nous avons pensé aux autres, démarrer un début de reconnaissance du personnel essentiel à l’activité humaine : soin, alimentaire, livraison … On a vu des actions solidaires émerger pour aider et se soutenir entre nous, ou tout simplement pour communiquer ensemble, une sorte de retour à l’essentiel. La crise du coronavirus a aussi aggravé les inégalités sociales et la pression monte.

Retrouver du sens

Nous voulons du sens, nous voulons arrêter les injustices, nous voulons que le monde change. On a tendance à être pessimiste sur la situation et à se dire que rien ne changera. Or, cette crise internationale a peut-être permis d’initier un mouvement de renouveau de la société avec ce besoin de changement, ce besoin d’être plus juste, plus vrai… de revenir à de vraies valeurs, avec moins de bruit et plus de concret. L’après-crise pourra, je l’espère, ramener un peu plus de sens dans notre monde que ce soit sur les grands enjeux sociétaux ou me concernant apporter plus de réalisme et d’objectivité dans les enjeux entrepreneuriaux et dans la réalisation de projet numériques, où l’on espère par exemple que l’innovation ne soit pas forcément synonyme d’un bingo technologique : “blockchain”, “intelligence artificielle” ou “deeptech”.


> En savoir + sur We Craft Apps, agence en développement d'applications web et mobiles


Retrouvez les autres tribunes de la série "le Monde d'Aujourd'hui" en partenariat avec Le Palace

- "Acheter et vendre mieux" par Antoine CHEUL de Shopopop

- "Travailler ensemble et mieux" par Clément GUILLON de Verteego

- "Aller plus loin pour être plus solidaire" par Dorothée BARTH de Jho

- "Acheter d'occasion pourrait devenir le mode de consommation privilégiée" par Marie de Longvilliers de Il était plusieurs fois

- "Encourager une mode circulaire" par Nicolas ROHR de Faguo