Le Monde d'Aujourd'hui : "Acheter mieux, vendre mieux" par Antoine Cheul de Shopopop

Passer le cap de la crise, se remettre à l’ouvrage, reprendre une vie quasi normale, mais sans oublier de tirer les leçons de cet épisode inédit. Le Palace en partenariat avec l’agence Nantes Saint-Nazaire Développement et Maddyness ont voulu donner la parole aux hommes et aux femmes qui entreprennent pour sonder leurs visions et interrogations face à un contexte plus incertain que jamais. Dix tribunes libres sans figure imposée, pour prendre le temps de penser et de s’exprimer sur ce “nouveau” monde d’aujourd’hui seront publiées sur ce site chaque lundi et jeudi.


#1 Le Monde d'Aujourd'hui vu par Antoine Cheul, co-fondateur de SHOPOPOP


La crise du Covid-19, c’est une cure d’humilité à l’échelle mondiale. Comme toute période difficile, elle a mis en exergue toutes les faiblesses de nos systèmes. "Un genre de stress test mondial". Nous nous sommes rendu compte de l’importance de certaines choses ; le socle de la pyramide de Maslow était véritablement essentiel. Le déséquilibre entre la valeur et la rémunération que l’on donne à ceux qui sont vraiment  utiles à la société.
Dans notre domaine, je pense notamment aux salariés de la grande distribution, souvent peu diplômés… Ils se lèvent tôt pour que nous puissions nous nourrir. Et pourtant, les salaires ne sont pas très élevés, mais le pire (à mon avis) est le manque de considération au quotidien, avec des clients qui peuvent être hautains. Mais aujourd’hui c’est différent, nous avons compris.

Un monde plus responsable vis-à-vis des achats

La grande distribution, ce n’est pas le monstre que certains présentent ;  je suis convaincu que des actes comme celui de Dominique Schelcher (PDG de Système U) concernant le paiement rapide des fournisseurs PME vont permettre d'aller dans le sens d’une société meilleure. Cela semble pourtant évident, mais le monde d’hier avait quelques incohérences.
 
Pendant le confinement, nous avons prouvé notre capacité à être responsables et grâce à cela, nous sommes en bonne voie pour stopper la pandémie. Il en va de même pour notre manière de consommer... J’espère que le monde est maintenant plus responsable vis-à-vis des achats, que les entreprises ne se contentent plus de mettre un packaging vert pour se donner bonne conscience.

Retour à la campagne

La crise nous a montré qu’un peu d’herbe, un peu d’espace, c’est vital… Pourtant nous vivons dans de petits appartements, dans des villes embouteillées. Les citadins montrent une envie de se rapprocher de la nature, de ce qui a du sens. Les petites villes ont tout cela à proposer, moyennant une connexion internet performante pour attirer les 7,4 millions de Français qui se sont mis au télétravail (INSEE). Le politique à la responsabilité d’équilibrer les territoires, de dynamiser les campagnes et de désengorger les villes.

Quelques semaines avant la crise du Covid-19, j’échangeais avec Pierre Méhaignerie, Maire de Vitré (35) pendant 43 ans, Il croit beaucoup au potentiel des petites villes qui offrent un cadre de vie agréable et il en a fait son combat pendant sa vie politique. Résultat : pas de chômage à Vitré et un bon dynamisme économique. Beaucoup de maires devraient s’inspirer de ces actions pour attirer les citadins en quête d’air pur.

Étant entrepreneur, je suis par nature très optimiste. Je pense donc que le monde d’aujourd’hui est meilleur que celui d’hier !

> En savoir + sur Shopopop, service de livraisons collaboratives


Retrouvez les autres tribunes de la série Le Monde d'Aujourd'hui en partenariat avec Le Palace

- "Travailler mieux et travailler ensemble" par Clément Guillon de VERTEEGO