Un an après son lancement, la FrenchTech St-Nazaire La Baule fédère 40 startups et entreprises

Avec un seul objectif : Prouver qu’il n’y a pas de meilleur endroit pour entreprendre que sur la presqu’île de St-Nazaire - La Baule !

« Ici tout le monde se connaît, les réseaux sont tous bien identifiés. C’est l’avantage d’être installé sur un petit territoire ! », explique Pierre-Marie Muller, à la tête de la startup Izicamp basée à Pornichet. A peine un an après le lancement du collectif FrenchTech Saint-Nazaire La Baule, une quarantaine d’entrepreneurs ont rejoint la dynamique et les projets fleurissent tous azimuts !


Il est vrai que le terreau de ce bassin nazairien réputé pour sa tradition industrielle est propice à l’innovation. Pour preuve, les Chantiers de l’Atlantique qui se sont diversifiés dans la construction de sous-stations électriques puis dans le transport à la voile aujourd’hui. Autre exemple, Jean-Luc Longeroche, ancien ingénieur aux Chantiers, qui a fondé GEPS Techno, entreprise qui produit de l’électricité en mer à partir de l’énergie des vagues. Il est aujourd’hui le président de la FrenchTech Saint-Nazaire La Baule. D’autres startups, créées sur la presqu’ile, font preuve d’un potentiel d’innovation important comme Akajoule dans le domaine des énergies nouvelles ou XSun pour le développement de drones fonctionnant à l’énergie solaire pour des missions complexes et qui vient de lever 2,5 millions d’euros. Mais aussi, Qlara dans l’assurance en ligne, Livli dans l'expertise comptable en ligne, Digital&co, Ouest-Médias dans le marketing digital, dans Astraga dans l’informatique, Venetis dans la mutualisation de compétences,  Izicamp qui vient de lever 1 million d’euros, Third et Creasynth dans les technologies 3D... 

L’Ecole des investisseurs, un dispositif innovant inauguré par la French Tech St-Nazaire La Baule

Initiative inaugurée sur la Presqu’ile, l’Ecole des investisseurs a déjà fait un carton plein pour sa première session cet hiver. Imaginé par les fondateurs de la French Tech Saint-Nazaire La Baule, ce programme a pour objectif de contribuer au développement du territoire. Des particuliers désireux d’investir leur épargne dans des projets locaux, sont invités à suivre un cycle de 5 réunions d’information, animées par des experts-comptables, juristes ou fonds d’investissement. A travers des cas concrets, le programme balaie les fondamentaux de l’investissement en capital, les incidences fiscales, les différents types d’investisseurs et de véhicules d’investissement, le processus d’instruction et de sélection, le pacte d’associés, le rôle de l’investisseur auprès du dirigeant ainsi que les stratégies de refinancement et de sortie. Des startups locales viennent y pitcher. « Parmi les 15 élèves à avoir suivi la première session, on comptait des retraités, des développeurs commerciaux, des assureurs, ingénieurs… », explique Pierre Marie Muller. « Devant le franc succès de la première édition, de nouvelles sessions sont d’ores et déjà programmées pour 2022, l’idée étant d’en organiser deux par an ». La première session a été organisée avec le concours d’Atlanpole. 


Pour en savoir plus sur la FrenchTech Saint-Nazaire La Baule