La startup Livli innove dans l'expertise comptable depuis Saint-Nazaire

Anthony Perez, CEO et Sandra Teffo, directrice opérationnelle soutiennent la candidature FrenchTech de Saint-Nazaire. Elle devrait apporter plus de facilité à recruter des collaborateurs.

Vous avez lancé livli.fr à Saint-Nazaire il y a deux ans. Quel en est le principe ?

Livli est une filiale du cabinet de conseil aux entreprises Soregor à Angers. L’objectif avec Livli était de proposer une offre en ligne afin de toucher les petites entreprises (EURL, SASU) de 1 à 3 salariés (consultants, artisans, professions libérales) à travers toute la France et les Dom-Tom.
Si nous avons des startups, l’avantage est que nous pouvons les renvoyer vers les spécialistes du groupe qui disposent d’expertises sur le suivi de ce type d’entreprise.
Nous sommes en quelque sorte la banque en ligne de l’expertise comptable. Nous mettons à disposition une application web qui permet de suivre son entreprise (trésorerie, facturation, module de gestion électronique des documents) pour un montant de 64€ HT par mois minimum. Nous comptons aujourd’hui 400 clients sur la France. En plus, nous avons une équipe de 10 personnes qui sont joignables en visioconférence ou par téléphone.


> Découvrez Qlara, startup de l'Assurtech à Saint-Nazaire


"Saint-Nazaire, c'est la possibilité d'aller déjeuner au bord de la mer le midi, c'est le bien-être au travail"

Pourquoi avoir choisi d’implanter votre startup à Saint-Nazaire ?

Nous sommes tous deux originaires de Saint-Nazaire et très attachés à cette ville. Pour nous, il était important de créer la startup à Saint-Nazaire pour contribuer au développement de la ville. Tout le monde n’est pas obligé de créer des startups dans les grandes villes, comme Paris ou Nantes.
L’intérêt de Saint-Nazaire, c’est qu’il est possible d’y travailler différemment, sans les contraintes de la grande ville, sans les embouteillages, dans un environnement de travail agréable, d’aller déjeuner au bord de la mer le midi, ou de faire du sport à l’heure du déjeuner... C’est le bien-être au travail. Nos bureaux sont situés dans le quartier d’affaires de la gare, ce qui permet d’aller plus facilement recruter des personnes qui peuvent nous apporter une expertise à Saint-Nazaire ou à Nantes.

En quoi la candidature FrenchTech peut-elle être un soutien à votre activité ?

Elle ne sera peut-être pas un soutien direct à notre activité. Cette labellisation FrenchTech va donner un coup de projecteur à Saint-Nazaire et la Baule. Elle va apporter de la visibilité au territoire, plus de facilité à recruter des collaborateurs.
C’est aussi la première fois que Saint-Nazaire et la Baule mettent leurs forces en commun. La Baule ne serait pas ce qu’elle est sans Saint-Nazaire et Saint-Nazaire est une ville tout à fait singulière qui a tout intérêt à profiter de la complémentarité avec la Baule. Nous avons une chance incroyable d’avoir deux villes aussi proches et complémentaires !