CES2018 : le guidon connecté de Velco rafle 3 prix d'innovation

Forte des récompenses obtenues à Las Vegas, la start-up nantaise Velco va procéder à une levée de fonds et recrute pour son développement à Nantes.

Jamais deux sans trois ! Le guidon intelligent et connecté de Velco (pour vélo connecté) a raflé la mise au Consumer Electronics Show (CES) qui se tenait à Las Vegas début janvier. En plus de son "Innovation Award" qui récompensait le caractère innovant du guidon, Velco a également remporté le prix du pitch et le prix des journalistes internationaux présents, "qui votaient pour l'innovation la plus utile et la plus efficace", souligne Pierre Regnier, directeur de Velco.

La startup nantaise veut lever 2 millions d'euros

L'intérêt de participer à ce salon mondial des objets connectés est d'aller à la rencontre des distributeurs et investisseurs. Mission accomplie pour Pierre Regnier :  "Grâce à ces prix, notre objectif est maintenant de lever 2 millions d'euros d'ici à juin 2018, de distribuer le produit sur les marchés européen et américain, et de rendre l'innovation accessible pour les particuliers, les touristes et les collectivités".

Un guidon connecté pour la smartcity

Récompensé dans la catégorie Smartcity, le guidon connecté est doté d'une navigation GPS connectée au smartphone, assistée par GPS qui permet de s'orienter grâce à un système de lumières sur le guidon. Il est également équipé d'autres fonctionnalités comme des phares intelligents qui optimisent la visibilité du vélo et un système de géolocalisation en cas de vol.

"Démocratiser l'usage du vélo en ville "

"Le vélo n'avait pas évolué depuis plus de 100 ans, rappelle Pierre Regnier. Nous sommes les premiers à avoir inventé une navigation GPS du vélo, pour rendre le vélo plus intelligent mais aussi plus abordable. Notre objectif est de démocratiser l'utilisation du vélo en ville". Après le marché du vélo, Velco entend adapter l'innovation à d'autres marchés, comme ceux du scooter ou de la moto.

Porter les effectifs à 60 personnes d'ici 4 ans

Créée en 2015 par 3 étudiants des écoles Audencia de Nantes et Eseo d'Angers, la startup nantaise qui compte 12 personnes veut maintenant accélérer son développement depuis Nantes. "Nous allons procéder au recrutement d'ingénieurs sur applications et logiciels embarqués, et ouvrir des bureaux commerciaux à l'international", annonce le jeune directeur qui ambitionne de porter les effectifs à 60 personnes d'ici 4 ans.