Créé à Nantes, le mouvement French Proptech redonne un coup de neuf au secteur immobilier

Lancé il y a un an à Nantes à l’occasion du festival Web2day, le mouvement French Proptech vient de souffler sa première bougie. L’association qui regroupe déjà 140 startups de l'immobilier, de la construction et de l'habitat, s'apprête à partir en tournée dans les grandes villes françaises.

Le terme proptech résulte de la contraction de « property » et « technology ». Le mouvement des «proptech» regroupe les startups qui innovent dans l’habitat, l’immobilier et la construction pour améliorer les services proposés par les acteurs de l'industrie immobilière, à savoir la transaction, le montage de programmes immobiliers, la location, la construction et la livraison, la gestion, les copropriétés, les services et mobilité de la ville, etc. 

Un mouvement Proptech lancé par EP à Nantes

A Nantes, le mouvement French Proptech a été lancé à l’initiative de l’entreprise EP. Dans ses locaux installés dans l’immeuble UNIK sur l’Ile de Nantes, elle accueille plusieurs startups de l’immobilier comme Bloc in Bloc ou Kadran. "Nous avons créé ce lieu qui mêle à la fois des entreprises et du résidentiel dans un objectif d’expérimentation et de mixité sociale avec les résidents de l’immeuble. Les habitants sont en quelque sorte des co-workers, explique Pierre Leroy, co-fondateur d’EP (50 salariés). C’est un lieu où les entrepreneurs peuvent expérimenter et s’ouvrir aux entreprises traditionnelles ".


Le secteur de l’immobilier a beau être le premier secteur économique de France, force est de constater qu’il accuse un certain retard en termes de transition digitale. Pourtant les problématiques de l’immobilier, de la construction et de l’habitat soulèvent des problématiques très concrètes. « La facture énergétique a explosé de 40% au cours des 7 dernières années et les Français rencontrent des difficultés de plus en plus grandes pour trouver un logement compte tenu de la hausse des prix de l’immobilier dans les grandes métropoles », souligne Pierre Leroy. Autant de problématiques auxquelles s'attellent les startups du mouvement Proptech.

Mobiliser la filière du bâtiment sur la transition digitale

Un an après son lancement, l’ambition du mouvement French Proptech se précise. « Il s’agit aujourd’hui de mobiliser la filière sur la transition numérique et de développer des partenariats actifs pour prouver que cela marche. En matière d’échange entre les grands groupes et les startups, le bâtiment et l’immobilier ont 5 ans de retard en comparaison avec la fintech par exemple ! Les entreprises traditionnelles commencent à montrer un réel intérêt pour nos solutions», se félicite Pierre Leroy. A l’occasion du festival numérique Web2Day à Nantes début juin, plusieurs acteurs de l’immobilier de toute la France ont fait le déplacement à Nantes pour assister à la présentation du démonstrateur. «L’idée est de montrer à travers ce démonstrateur où se situe chaque startup et ce qu’elle peut proposer concrètement en termes de services, à quel usage ou problématique elle peut répondre. C’est un peu comme un annuaire illustré», explique Jeanne Massa, vice-présidente du mouvement et CEO de la startup parisienne Habiteo (60 personnes).

Lancement du "Proptech Tour"

Le mouvement French Proptech s'apprête à partir en tournée dans toute la France : Montpellier, Paris, Lille, Lyon et Bordeaux pour finir en janvier 2020 au CES Las Vegas ! Vous êtes curieux de découvrir leur offre ? N'hésitez pas à les contacter.


> En savoir + sur la Proptech