La première éolienne en mer flottante en construction à Saint-Nazaire

A l’été 2017, la première éolienne en mer pour la France sera installée au large du Croisic, sur le site d’essais SEM-REV. Baptisée Floatgen, elle sera équipée d’une fondation flottante actuellement en construction à Saint-Nazaire. Un projet majeur pour le secteur des énergies marines renouvelables et pour les entreprises associées à sa réalisation.

C’est un chantier d’envergure qui a démarré cet été sur le site portuaire de Saint-Nazaire, avec la fondation de la première éolienne en mer flottante destinée aux côtes françaises. La construction de ce flotteur carré en béton de 36 mètres sur 36 et de 9 mètres de haut occupera 80 salariés jusqu’au printemps 2017.

Le recours aux compétences locales
"Que ce soit pour les composants secondaires ou le système d’ancrage, nous nous appuyons sur le savoir-faire des entreprises locales telles que Tissot, Shipelec, Le Béon ou encore TGO", explique Paul de la Guérivière, PDG de la société Ideol. Coordinateur du projet Floatgen, l’entreprise basée à La Ciotat a réalisé le design et l’ingénierie de la fondation. A ses côtés, réunis au sein d’un consortium européen, figurent l’Ecole Centrale de Nantes, qui gère le site d’essais du SEM-REV au large du Croisic, où sera installée Floatgen, Bouygues Travaux Publics, qui assure la construction de l’ouvrage en béton, mais aussi l’Université de Stuttgart, RSK Group, Zabala et Fraunhoffer-Iwes.

Une innovation dans le paysage EMR français
Première éolienne en mer installée au large des côtes françaises, Floatgen est aussi le premier prototype d’éolienne flottante. Une technique d’avenir pour la filière, selon la société Ideol : "l’éolien flottant permet de s’affranchir des contraintes de profondeur de fond, diminue les impacts visuels depuis les côtes, les impacts sur les fonds marins, et offre de surcroît une meilleure productivité". Une posture innovante, quand on sait que l’éolien en mer fixe concerne 98% des 3000 éoliennes en mer installées dans le monde ainsi que les six projets de parcs éoliens français en cours à ce jour.

Achevée au printemps 2017, la fondation sera mise en flottaison et sera équipée d’une éolienne Vestas de 2 MW. L’ensemble sera remorqué et installé sur le site SEM-REV à l’été 2017 puis raccordé au réseau électrique. A partir de sa mise en service jusque courant 2019, Floatgen visera à démontrer la faisabilité technique et la viabilité économique de l’éolien en mer flottant en eaux profondes.

floatgen.eu/fr
ideol-offshore.com