Aéronautique : DAHER, « vitrine industrie du futur », rayonne depuis Nantes Saint-Nazaire

Parmi les 12 usines sélectionnées pour le label « Vitrine industrie du futur », celle de DAHER à Nantes Saint-Nazaire est la première à bénéficier du soutien de l'Europe.

Lancé par l’ex-ministre Emmanuel Macron, le label « Vitrine industrie du futur » est attribué aux entreprises ayant réalisé une transformation de leur outil industriel jugée exemplaire, via le numérique le plus souvent. L’usine DAHER de Nantes avait été la première à être sélectionnée en février dernier, sur les 12 que compte l’Alliance Industrie du futur aujourd’hui (et 15 d’ici la fin de l’année).

7 usines Daher à Nantes Saint-Nazaire
Parmi ces « vitrines industrie du futur », le groupe DAHER qui compte 7 usines à Nantes Saint-Nazaire, vient de se voir confirmer un prêt de 60 millions d’euros par la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Une belle récompense pour cette entreprise  de pointe où l’on fabrique des clips de jonction de fuselage d'Airbus et des panneaux de voilure.

Un financement pour la digitalisation de l'aéronautique
« Ce prêt soutient un programme d’investissement de 120 millions d’euros, précise Didier Kayat, directeur général de DAHER. La BEI nous prête 50% du montant sur 10 ans ». Ce prêt va permettre à l’équipementier de financer le programme d’investissement sur des projets de modernisation de l’outil industriel, de développement de la compétitivité et de digitalisation de ses sites industriels français, et ce afin d’accompagner le développement de ses clients en aéronautique (Airbus par exemple) et technologies avancées de production. « La modernisation de l’appareil productif est essentielle pour la filière aéronautique, dont plus de la moitié des emplois résident dans la production et dont la valeur ajoutée est en grande partie générée par la chaîne des fournisseurs », a déclaré le Secrétaire d’Etat à l’industrie.

A Nantes, l’usine du futur 4.0
Première usine labellisée « vitrine technologique Industrie du Futur » par le Gouvernement, le site nantais de DAHER incarne la démarche d’excellence et d’innovation de l’équipementier. Spécialisée dans la recherche, la conception et la fabrication de nouveaux matériaux composites ainsi que dans la recherche de nouvelles technologies au service du secteur aéronautique français, l’usine DAHER de Nantes, en pointe sur l’innovation, emploie 300 personnes et a annoncé en mai un plan de recrutements massif de 200 personnes à Saint-Nazaire.