YS Énergies Marines Développement, nouvel acteur de l’économie bleue

Au service de la résilience énergétique des territoires côtiers et insulaires, Ys Énergies Marines Développement fait émerger des projets d’énergies marines houlomotrices (énergie des vagues) et hydroliennes (énergie des courants). Un nouvel acteur de l’économie bleue qui s’est fixé comme objectif d’accélérer le développement de la filière locale.

« Les évènements actuels et leurs répercussions sur le prix de l’énergie nous rappellent que, dans l’Hexagone comme dans les îles, la résilience territoriale est conditionnée à un bon taux d’autosuffisance électrique », affirme Corinne Dubois, fondatrice de YS Énergies Marines Développement. Après quelques années d’investigation et de recherches au niveau européen sur ce qui manquait au secteur des énergies marines houlomotrices et hydroliennes pour « décoller » en France et à l’international, Corinne Dubois et ses associés -fondateurs créent YS Énergies Marines Développement en juillet 2021. Une première augmentation de capital en mars 2022 permet de faire entrer l’équipe de direction au complet dans le capital, ainsi que des compétences externes pointues.


Un développement sur les littoraux français, européens et internationaux

L’équipe, polyglotte, avec des expériences et des réseaux sur tous les continents, vise un développement sur les littoraux de France, d’Europe et du monde. « D’un point de vue concret, nous avons déjà commencé nos études de préfaisabilité sur plusieurs sites bretons et ligériens, et nous travaillons sur un large programme sur la Caraïbe orientale ». Un beau défi, tout comme le programme TWEC (Tahiti Wave Energy Challenge), incité par le « pays » de Polynésie française, porté par l’UPF (Université de Polynésie française) avec le modeste appui de YS Énergies Marines Développement, et qui a obtenu la labellisation BCI (Blue Climate Initiative) en mars, avec des lettres de soutien de Centrale Nantes, de France Énergies Marines, du Pôle Mer Bretagne Atlantique, d’ETIP Océan, d’Ocean Energy Europe, etc. « Ce programme promet une belle vitrine pour le secteur du houlomoteur et des EMR au global ».

Une équipe rapidement doublée

« Nous sommes aujourd’hui sept associés et nous préparons déjà ce mois-ci l’arrivée de notre personne en charge de la communication-animation et d’un jeune ingénieur ». Après la première levée de fonds prévue cet été, YS EMD a l’intention de doubler assez rapidement son équipe. « La résilience énergétique des littoraux a besoin de trouver ses solutions au plus vite avant 2025. Il ne faut pas chômer ! Nous avons une urgence climatique et énergétique à contenir autant que possible. Nous recruterons alors des profils de chefs de projets “littoraux”, ainsi que des fonctions transverses ».


Pour en savoir plus sur YS EMD