Dynamique vertueuse pour les sièges sociaux d'entreprises implantés à Nantes Saint-Nazaire

Maisons du Monde, Tipiak, Eurofins, Quo Vadis, ... La métropole Nantes Saint-Nazaire héberge de plus en plus de sièges sociaux de grandes entreprises. Attirés par le dynamisme économique du territoire, volonté de s’intégrer dans son écosystème de compétences et de recruter de nouveaux talents, choix stratégique pour rayonner sur le Grand Ouest et s’ouvrir à l’international, leurs motivations sont variées.


La plupart de ces groupes ont installé leur vaisseau amiral en périphérie de Nantes, à l’est historiquement et un peu plus à l’ouest ces dernières années, ainsi qu’à Saint-Nazaire. Ces implantations génèrent des opportunités d’emploi, notamment pour les cadres locaux.

> Zoom sur quelques fleurons de l’économie nantaise, nés ou qui ont installé leur siège social sur la métropole. 

Maisons du monde

Enseigne de décoration, d’arts de la table et d’ameublement multi-styles, Maisons du Monde (façade de magasin en photo) a ouvert ses quatre premiers magasins en France en 1996, avant d’installer son siège social à Vertou, en périphérie sud de Nantes. S’inspirant des influences du monde entier, l’entreprise s’est développée avec un modèle omnicanal conjuguant des magasins physiques et des sites web marchands dans 11 pays d’Europe. Son déploiement se poursuit hors d’Europe avec des magasins en franchise et aux Etats-Unis, via l’acquisition de Modani en 2018. Guidée par la créativité et l’audace, l’entreprise en croissance oriente aujourd’hui son développement sur l’innovation, l’expérience clients et recrute de nouveaux talents.
Maisons du monde compte 336 magasins et près de 7 300 collaborateurs dans le monde. L’international représente 40% de ses ventes.

Tipiak

Groupe agro-alimentaire de fabrication et commercialisation de produits secs (épicerie et panification) et froids (plats cuisinés surgelés et produits traiteur pâtissier), Tipiak est née, en 1967, du rapprochement de deux sociétés familiales.
Le groupe totalise 1 300 collaborateurs répartis sur 7 sites dans le grand ouest, les trois quarts des effectifs étant présents sur la région nantaise. Tipiak est également présent aux Etats-Unis et au Royaume-Uni et affirme sa volonté de se développer à l’international en s’appuyant sur sa diversification vers de nouveaux marchés alimentaires et sur la notoriété grandissante de sa marque. Elle réalise 10 % de son chiffre d’affaires à l’export.

Quo Vadis

La marque Quo Vadis, qui existe depuis 1954, se décline dans l’univers de l’organisation du temps (agendas, carnets, calendriers, répertoires…) à destination du grand public et des entreprises. L’usine principale, installée en périphérie de Nantes à Carquefou depuis 1973, regroupe l’ensemble du processus industriel (production, logistique…) avec 230 salariés. En 2013, elle a été le premier fabricant d’agendas labellisé « Origine France Garantie ». La direction commerciale et marketing se trouve à Paris et l’imprimerie Raynard, filiale qui fabrique des calendriers, est basée à La Guerche-de-Bretagne (35). Quo Vadis est aussi présente en Italie, au Japon, au Canada, aux Etats-Unis et en Pologne. Depuis 1999, les Editions Quo Vadis sont intégrées dans le groupe Exacompta Clairefontaine.

Wirquin

Fabricant d’équipements sanitaires pour la maison (toilettes, salle de bain, cuisine, buanderie), Wirquin est une société familiale, basée à Carquefou. Créée en 1977, elle y compte aujourd’hui 320 employés. Wirquin s’est en particulier développée à l’international, avec 8 de ses 10 filiales et 6 sites de production (Afrique du Sud, Benelux, Chine, Espagne, Grande-Bretagne, Portugal, Roumanie et Russie). Au global, elle est présente dans 75 pays avec 1 400 collaborateurs.

Sercel

Sercel conçoit et fabrique des instruments scientifiques et techniques sur le marché des équipements sismiques pour la recherche d’hydrocarbures (pétrole notamment), utilisés dans le monde entier. Créée en 1956 à Paris, l’entreprise a installé son siège social à Carquefou en 1965 avec 18 employés. Aujourd’hui elle emploie 860 personnes en France – dont la moitié à Nantes, 2 600 dans le monde. Filiale du groupe CGG, spécialisée dans l’exploration du sous-sol, elle compte 9 sites de production et 8 implantations commerciales dans le monde.
Depuis 2017, Sercel se diversifie avec l’intégration de l’accélérateur industriel Axandus sur son site de Carquefou, lequel comprend un centre de recherche et de développement et une usine. L’objectif est d’aider des start-up et PME, qui ont développé un produit, à passer à la phase industrielle.

Eurofins Scientific

Groupe de laboratoires d’analyses biologiques spécialisé dans l’agroalimentaire, la pharmacie, l’environnement et la biologie médicale, Eurofins a développé plus de 150 000 méthodes analytiques. D’une start-up de 12 employés, fondée à Nantes en 1987, l’entreprise est passée à un grand groupe de plus de 800 laboratoires dans 47 pays, sur les cinq continents, avec un effectif global de 45 000 employés.
En 2017, la superficie du campus nantais d’Eurofins a été étendue de 9 500 m2 à 23 640 m2. D’autres travaux sont prévus pour 2020-2021 pour poursuivre le déploiement du site. La société compte passer de 800 collaborateurs (dont 500 sur le secteur alimentaire) à 1 500 d’ici à 2021 et étendre ses activités (nutrition animale notamment) à Nantes. Elle nourrit de fortes ambitions : doubler son chiffre d’affaires tous les 5 ans, en misant sur l’innovation et l’esprit entrepreneurial de ses équipes.

Vorwerk et son Thermomix

Spécialiste de la vente directe d’appareils électroménagers haut de gamme, Vorwerk est principalement connu pour son robot culinaire Thermomix. Une deuxième marque, Kobold, incarne son savoir-faire en matière d’entretien de la maison. Fondée en 1883 en Allemagne, l’entreprise familiale a créé sa filiale française, Vorwerk France, à Paris en 1961. Implanté à Nantes depuis 2005, son siège social a été déplacé sur 3 400 m2 de bureaux dans l’Europarc de la Chantrerie en 2013. Il regroupe les directions commerciales des deux marques phares, les directions support, le service client et le SAV. La société compte 270 salariés à Nantes. Dans le monde, elle est représentée dans plus 70 pays, avec un effectif de 645 000 collaborateurs.

ACB

Créée à Nantes en 1999, ACB construit des machines de formage de métaux pour l’industrie aéronautique et exporte à 90 % sa production en Europe et en Asie. Une société sœur aux Etats-Unis, Cyril Bath, est dédiée au marché américain. En 2013, ACB a presque doublé sa surface d’atelier en 2013, passée à 11 000 m2, pour développer en parallèle la production de pièces d’aérostructure (en titane notamment) avec ses propres machines. Société du groupe Aries Alliance, elle emploie 160 salariés dans le quartier d’Haluchère à Nantes.

Chantiers de l’Atlantique

Installés depuis 150 ans à Saint-Nazaire, les Chantiers de l’Atlantique (ex STX France) sont spécialisés dans la conception, la fabrication et la construction de paquebots de croisière, de navires militaires et se sont diversifiés dans des activités connexes (marchés offshore, EMR, Oil & Gas). Normandie, France, Queen Mary 2, Harmony of the Seas, Celebrity Edge et Bellisima sont quelques-uns des paquebots mythiques construits par les chantiers navals nazairiens.
Les Chantiers de l’Atlantique regroupent 3 000 employés et, depuis juillet 2018, sont principalement détenus par l’Etat français (84,3 %).

Seris

Seris est un groupe familial spécialisé sur le marché de la sécurité privée (biens et personnes) et de la sûreté professionnelle : surveillance humaine, sécurité mobile, sécurité électronique, télésurveillance, formations, audit et conseil en sécurité, stockage de données informatisées. Créé en 1958, le siège social se trouve à Saint-Nazaire. Le groupe dispose de 40 agences en France métropolitaine, dont une dizaine dans l’Ouest. Il est aussi présent en Guyane, Belgique, Pays-Bas et au Luxembourg.
Une prise de participation au sein d’Amarante International, en 2015, a permis au groupe d’étendre ses activités hors d’Europe. Au total, il compte plus de 20 filiales à l’étranger, 15 partenariats stratégiques et 18 000 collaborateurs à travers le monde.

Groupe Manitou

Leader mondial de la manutention tout-terrain, le groupe Manitou conçoit, produit, distribue et assure le service de matériels de manutention, élévation de personnes et de terrassement à destination des secteurs de la construction, de l’agriculture et des industries. Ce groupe familial et international est basé à Ancenis. Il compte 4 400 collaborateurs – dont près de la moitié dans la région nantaise- et un réseau de 1 500 concessionnaires dans 140 pays. Sur 11 sites de production, 5 sont en France, 6 à l’étranger (Italie, Inde, Etats-Unis et Brésil), auxquels s’ajoutent 8 centres logistiques de pièces de rechange.


D’autres entreprises sont en cours d'implantation de leur siège social à Nantes Saint-Nazaire :
- Charier transfèrera son siège social de Montoir à Couëron en février 2020
- AirSeas débarquera dans le Bas Chantenay fin 2020
- Orvia, leader français de la génétique avicole, vient de prendre ses quartiers sur l'Ile de Nantes


Le dynamisme de l’emploi local se poursuit, tiré par la métropole Nantes Saint-Nazaire

Ces grands groupes installés à Nantes Saint-Nazaire sont sources d’offres d’emplois régulières pour les cadres du territoire. La région des Pays de la Loire se hissent sur la troisième marche des régions de France à avoir le plus recruté en 2018. Géographiquement, ce positionnement résulte en grande partie d’une hausse de 25 % des offres d’emplois dans la métropole nantaise. Une étude d’HelloWork constate, de son côté, que Nantes métropole concentre à elle seule 39 % des propositions de postes de niveau cadre de la région.
Pour 2019, la dynamique d’embauches des cadres devrait se poursuivre. Selon les prévisions de l’APEC, les recrutements sont attendus en hausse de 2 % à 11 % dans les Pays de Loire. Les profils d’ingénieur et de développeur informatique sont particulièrement recherchés.