Startups : Près de 100 millions d’euros levés en 2019 à Nantes

L’année 2019 aura été un bon cru pour l’écosystème startup nantais, avec des levées de fonds dans des secteurs aussi divers que le numérique, la santé ou la transition énergétique.

En 2019, les startups nantaises ont engrangé un total de 99 millions d'euros, un montant en ligne avec la moyenne enregistrée ces dernières années, qui fait suite aux 121 millions d’euros levés en 2018, 96 millions d'euros levés en 2017 et 61 millions en 2016, selon les chiffres communiqués par la Cantine Numérique de Nantes.


"Il s'agit d'un très bon cru, qui confirme la capacité des entreprises du territoire à séduire les investisseurs-euses et le dynamisme des entrepreneurs-euses qui le composent. Le montant moyen des levées de fonds, notamment early stage augmente d'année en année", se félicite Adrien Poggetti, directeur de la Cantine Numérique de Nantes. Le nombre des opérations reste stable avec 32 opérations, autant qu’en 2018.

Akeneo, Owkin et Alterea sur le podium

Akeneo a explosé les compteurs avec son opération à 41 millions d’euros bouclée en septembre 2019. Cette levée de fonds va permettre à la startup nantaise, leader de la gestion de « l’expérience produit » en ligne, de se développer aux Etats-Unis, son marché avec le plus fort potentiel. L’objectif est aussi de continuer à investir en R&D et de doubler les effectifs nantais pour les porter à 160 collaborateurs d’ici fin 2020. 

Avec un tour de table à 13 millions d’euros, la startup Owkin décroche la seconde place du podium. La startup Medtech implantée à Nantes depuis 2018 transforme, grâce à l’intelligence artificielle, les données des patients en modèles prédictifs pour découvrir de nouveaux médicaments.

En troisième place, la société d’ingénierie Alterea, experte de la transition énergétique et numérique des bâtiments, née à Nantes en 2015, a levé 5 millions d’euros en septembre dans l’objectif de multiplier par trois son chiffre d’affaires et de doubler ses effectifs à 600 salariés d’ici 2023.

Début octobre, c’était au tour du startup studio nantais Imagination Machine de procéder à une levée de 4,5 millions d’euros dans le but de lancer d’ici 4 ans, une vingtaine de startups « tech for good » à impact social ou environnemental positif. L’une d’elles, Vite mon marché, acteur de la livraison de produits frais en circuit court, a pour sa part engrangé 2,3 millions d’euros en juillet.

Sans surprise, les technologies médicales figurent encore une fois parmi les vedettes de l’année. La startup Axelife, à l’origine d’un dispositif innovant pour prédire les AVC et infarctus, a bouclé en septembre un tour de table de 4 millions d’euros. Quant à la startup nantaise I-Sep, elle a procédé à une nouvelle levée de 2,5 millions d’euros pour lancer son étude clinique sur l’auto-transfusion.


A noter, les autres levées de fonds supérieures à 1 million d’euros : Largo (3,1 M€), Alsim (2,1 M€), Weenat (2 M€), Sharemat (2 M€), Case Law Analytics (2 M€), Transway (1,9 M €), O°Code (1,7 M€), Stimio (1,3 M€), Inlead (1,2 M€), Zelok (1 M€), Dronelis (1 M€).