Nautisme : Monthabor, le drone de plaisance pour les ports du futur

Plaisanciers, Christophe Martin et son épouse ont eu l’idée de créer Monthabor après avoir constaté l’hétérogénéité de l’accueil dans les ports. La startup va développer son drone multifonction depuis ses locaux à Saint-Nazaire.

« Notre drone de plaisance peut remplir plusieurs rôles : faciliter l’accueil des plaisanciers et les guider pendant les manœuvres, pointer les places vacantes pour les plaisanciers de passage, effectuer des opérations de nettoyage, etc. », explique Christophe Martin. Pour résumer, ce drone pilote portuaire vise à simplifier la vie des gestionnaires des ports et ses usagers, tout en réduisant l’empreinte carbone de leurs activités. « Pour l’anecdote, Monthabor, c’est le nom de notre bateau, mais c’est aussi le nom d’un sommet dans les Alpes (le mont Thabor), car je suis également passionné d’alpinisme ».
Créée en juillet 2019, Monthabor a récemment remporté les concours « Pays de la Loire port de plaisance innovant » et « Inventons le port du futur à la Turballe ». Labellisée en décembre 2020 par le Pôle Mer Bretagne Atlantique, la start-up bénéficie d’un accompagnement par le pôle de compétitivité breton et vient également d’être retenue par l’accélérateur Manufacturing Factory d’Atlanpole.

Des ateliers en fin d’année

« Nous habitions en Ile de France et nous nous étions engagés à venir nous installer dans l’Ouest si nous remportions les consultations pour les ports de plaisance de demain. Nous avons tenu parole et le siège social de Monthabor a déménagé à Saint-Nazaire en octobre 2020. Nous avons bien fait ! Non seulement nous avons été mis en contact avec Nantes Saint-Nazaire Développement pour trouver nos locaux au CIL de Saint-Nazaire, mais nous avons également rencontré le président de l’association NINA. C’est par ce biais que nous avons identifié notre fournisseur Naonext, bureau d’étude spécialisé dans les systèmes embarqués et les objets connectés, situé à Couëron, près de Nantes. Ils nous aident à créer le prototype industrialisable de notre drone ». En fin d’année, Monthabor devrait installer ses ateliers entre Saint-Nazaire et Guérande pour commencer la fabrication de notre drone de plaisance.