Nautisme : Cap sur l'innovation !

Avec 90 kms de côtes et 26 ports de plaisance, Nantes, Saint-Nazaire et La Baule s'associent pour valoriser l'open innovation dans les usages du nautisme.

« La filière nautique représente un enjeu économique et en termes d’emploi pour le territoire de Nantes Saint-Nazaire », affirme Johanna Rolland, Maire de Nantes. Après une période difficile au lendemain de la crise de 2008, le nautisme a retrouvé des couleurs ces dernières années. Les pratiques ont changé. « La manière de consommer le bateau est en pleine évolution », ajoute David Samzun, maire de Saint-Nazaire.

Usages et innovations nautiques

A côté du Morbihan, axé sur la compétition et la plaisance, et la Vendée, tournée vers la production de masse de voiliers, Nantes Saint-Nazaire veut se positionner sur les usages et l’innovation dans le nautisme. «Ce qui nous caractérise bien, c’est que nous construisons à partir des usages et des pratiques », rappelle Johanna Rolland, maire de Nantes.
Entre les nouvelles pratiques de consommation du nautisme et le dynamisme de la filière numérique à Nantes Saint-Nazaire, les opportunités de croisement entre filières sont multiples pour développer des services dans les ports et pour faciliter l’accès du nautisme aux plaisanciers.

Priorité aux PME du nautisme

Un appui sera donné en priorité aux PME qui oeuvrent dans les domaines de la production, de la construction et de la maintenance nautique. "Ces PME, par définition, ne sont pas délocalisables et donc fortement créatrices d'emplois", souligne Johanna Rolland.


Bas-Chantenay, vitrine de la filière nautique à Nantes

A Nantes, le futur lieu vitrine de la filière nautique se situera autour du projet de l’usine électrique sur le Bas Chantenay. A Saint-Nazaire, Pornichet, Piriac, de nouveaux bassins de plaisance verront le jour ou bénéficieront d’une extension, et permettront des expérimentations à grande échelle pour les nouveaux usages de la voile.
Déjà dotée d’un riche éventail de formations (Ecole nationale supérieure maritime basée à Nantes), la métropole entend renforcer son offre de formations en matière de nautisme « à tous les maillons de la chaîne, du CAP au doctorat ».