La startup Akeneo lève 41 millions d'euros pour doper sa R&D à Nantes

Leader mondial des solutions de gestion de l’expérience produit (PXM) et de l’information produit (PIM), le Nantais Akeneo vient de procéder à une levée de fonds de 41 millions d’euros. Une enveloppe financière qui va lui permettre d’étoffer la R&D et porter les effectifs à 160 collaborateurs à Nantes d'ici fin 2020 et continuer à se développer aux Etats-Unis. Rencontre avec Fred de Gombert, son PDG et co-fondateur (photo ci-dessous).


Akeneo vient de réaliser une levée de fonds de 41 millions d’euros. A quoi va-t-elle servir ?

Cette levée de fonds va servir deux objectifs. Premièrement, elle va permettre de continuer à se développer aux Etats-Unis, qui est le marché sur lequel nous avons identifié le plus fort potentiel de croissance et où nous avons une équipe de 30 personnes (Boston). Deuxièmement, cela va nous permettre de continuer à investir en R&D et les équipes de R&D sont à Nantes. Globalement, nous allons pouvoir consacrer plus de temps à l’innovation et prendre plus de risques.
Nous réalisons un taux de croissance moyen à 3 chiffres pour la sixième année consécutive, avec 70% de notre chiffre d’affaires en Europe (France, Allemagne…), 20% aux Etats-Unis et 10% en Asie et Australie. Fin 2021, les Etats-Unis devraient représenter la moitié de notre chiffre d’affaires. Nos clients sont à 60% des industriels (Air liquide, SLV, Essilor, Franklin Electric, Groudfos, Tarkett) et à 40% des marques de luxe et de la distribution(Sephora, Nature et Découvertes, Nuxe, Feu Vert, Made.com, Auchan, Franprix, Fossil, Bricorama).

Quels profils allez-vous recruter pour compléter vos équipes de R&D à Nantes ?

Certes, l’équipe s’est déjà un peu étoffée depuis notre arrivée à Nantes en 2013. A Nantes, Akeneo compte 90 collaborateurs aujourd’hui (sur les 180 au total) et notre objectif est de porter l’équipe nantaise à 160 personnes d’ici fin 2020. A Nantes, l’équipe se compose d’une cinquantaine de développeurs, 15 commerciaux, une vingtaine de consultants pour l’après-vente, et 8 personnes assurent les fonctions supports (finance, RH, …). Une petite dizaine de personnes sont à Paris.
Nos recrutements vont concerner tous les niveaux du développement informatique (développeurs back-end, UX designer, support manager, engineering manager, architectes, CTO…) sur les langages PHP et Javascript.

"Notre objectif est de porter l’équipe nantaise à 160 personnes d’ici fin 2020".

Est-ce compliqué de recruter à Nantes ?

Il est vrai que la moitié des nouveaux collaborateurs arrivent de Paris, soit par cooptation, soit parce que nous les chassons. Nantes est réputée pour être extrêmement attractive, et même pour les internationaux. Il est sans doute moins compliqué de recruter pour nous que pour d’autres startups. En raison du profil tech des dirigeants eux-mêmes, Akeneo conserve un ADN très tech, avec une technologie en open source, ce qui est particulièrement apprécié des développeurs.
La difficulté se pose plutôt dans le recrutement de compétences marketing. Contribuer au développement d’un logiciel BtoB à l’international (70% de notre chiffre d’affaires) requiert les compétences d’un VP sales avec une expérience internationale, profil que nous n’avons pas trouvé à Nantes.

En quoi l’écosystème nantais vous aide-t-il dans votre développement ?

Contrairement à d’autres villes, l’écosystème nantais est jeune, dynamique et ouvert. Quand on crée son entreprise, la Cantine nous met rapidement en relation avec des professionnels de l’accompagnement des startups (banque, avocat, …). Nous avons fait le choix de Nantes grâce à son offre de bonnes écoles (Epitech, Polytech et les formations de l’Université de Nantes). Toute la filière de la création d’entreprise est présente à Nantes avec la Cantine, ADN Ouest, le Startup Palace ou la BPI. Nous avons aussi une carte à jouer avec Rob Spiro qui crée de nouvelles opportunités avec Imagination Machine.  

"Il est clair que ce que nous avons construit à Nantes n’aurait pas été possible si nous étions restés à Paris".

Avec le recul, quel regard portez-vous sur le choix de Nantes pour l'implantation du siège social d'Akeneo ?

Il est clair que ce que nous avons construit à Nantes n’aurait pas été possible si nous étions restés à Paris. Notre implantation à Nantes nous a permis de créer un noyau dur solide de collaborateurs, avec très peu de turn-over à constater en 6 ans. A Nantes, les collaborateurs sont plus fidèles et plus stables, avec un meilleur équilibre vie personnelle/vie professionnelle. C’est absolument fondamental pour un entrepreneur que de pouvoir compter sur une équipe stable.
Quant au cadre de travail, il n’aurait pas été possible d’acquérir une telle bâtisse à Paris (En photo, Quartier Mellinet). Il n’est pas rare que les collaborateurs reviennent pique-niquer dans le parc derrière la villa le week-end avec leur famille.
Pour monter son entreprise, Nantes est clairement l’un des endroits les plus attractifs au monde. Vu de Paris, Nantes est la ville de tous les possibles. C’est la seule ville en France qui est en passe de reconstruire entièrement son centre-ville. A Nantes, l’entre-soi n’existe pas. Nous avons envie d’apporter notre pierre à l’édifice. Pour faire en sorte que les belles startups commencent à ruisseler et pour que les compétences que nous contribuons à faire émerger, restent ici.


« Pour monter son entreprise, Nantes est clairement l’un des endroits les plus attractifs au monde ».


Site web : https://www.akeneo.com/fr/