Michelin installe Wisamo à Nantes, berceau de l'écosystème du transport maritime à la voile

Les équipes Michelin de « WISAMO », solution visant à contribuer à la décarbonation du transport maritime, vont s’installer à partir de juillet 2022 à Nantes, berceau de la nouvelle filière du transport maritime à la voile.

« WISAMO », la solution de Michelin qui ambitionne de contribuer à la décarbonation du transport maritime, va rejoindre la filière française qui se structure à Nantes et St-Nazaire. Dès le mois de juillet 2022, les équipes Michelin de « WISAMO » s’installeront dans le Bas-Chantenay, en investissant le bâtiment « Le Brick ». Ce lieu symbolique et emblématique de l’histoire industrielle et portuaire nantaise, aujourd’hui réhabilité, regroupe déjà plusieurs acteurs de la filière du transport maritime à la voile. 


"Une localisation à Nantes, au coeur de l'écosystème maritime vélique français"

En s’installant au cœur du nouveau pôle maritime nantais avec l’aide de l’agence Nantes Saint-Nazaire Développement, « WISAMO » rejoint un environnement tourné vers l’innovation. "A Nantes et Saint-Nazaire, ce qui nous intéresse, c'est que c'est un écosystème de faiseurs, les gens qui font le transport maritime sont ici, ceux qui influencent, qui aident et qui financent aussi. Nous avons besoin d'apprendre et nous trouvons tout ce nous avons besoin : les technologies, les sous-traitants, les entreprises qui font du routage, les partenaires comme la Maritime nantaise, l'association internationale IWSA...", souligne Benoit Baisle Dailliez, qui prendra le pilotage de  de l'initiative à Nantes dès cet été. 

Cette localisation favorisera le développement de ses activités au plus près des acteurs de l’écosystème maritime et de la filière vélique française. Pour rappel, « WISAMO » a signé au mois de janvier dernier, un accord de partenariat avec la Compagnie Maritime Nantaise – MN, filiale du groupe SOGESTRAN, dont le siège est basé à Nantes.  



30 collaborateurs d'ici fin 2023

Selon Benoit Baisle Dailliez, responsable, le projet va croître progressivement à Nantes, pour atteindre un effectif de 30 personnes  à fin 2023 et 150 personnes d'ici 2030 dans des fonctions d'ingénierie et support (RH, marketing...). "Nous venons de recruter un directeur qui va créer une direction technique pour faire croitre et accélérer Wisamo à Nantes".


"L'agence Nantes Saint-Nazaire Développement nous a mis en relation avec l'écosystème, le port, les installations à Montoir, Neopolia et pour la mobilité des collaborateurs. C'est aussi le dynamisme de la filière animée par l'agence économique responsable qui nous intéresse beaucoup. On sent que l'agence va faire vivre cet écosystème de talents, la communauté des Audacieux, le salon Wind for Goods 2023, etc... Nous sommes vraiment impatients de rejoindre le territoire de Nantes & Saint-Nazaire".  



Une technologie présentée au salon Wind for Goods de Saint-Nazaire


Le projet « WISAMO » présente une aile gonflable, rétractable et automatisée, s'installant sur les navires marchands et de plaisance. Prenant pour acronyme les 2 premières lettres des mots « Wing Sails » et « Mobility », WISAMO est né d'une rencontre entre la Recherche & Développement Michelin et deux inventeurs suisses partageant la vision "tout durable" du Groupe. 

L’aile utilise la propulsion du vent, énergie gratuite, universelle et inépuisable. Cette aile gonflable, au design révolutionnaire, présentée en septembre 2021 au salon Wind for Goods à Saint-Nazaire, permettra de diminuer la consommation de carburant et d’avoir ainsi un impact environnemental positif en réduisant les émissions de CO2. Conçue et développée par l’équipe projet WISAMO, elle pourra être installée sur la majorité des navires marchands et bateaux de plaisance. 

Particulièrement adaptée aux rouliers, vraquiers, gaziers et pétroliers, cette aile pourra être installée au moment de la conception du bateau, en équipement d'origine, ou en rétrofit sur un navire déjà opérationnel.

L’aile possède une large plage d'utilisation, notamment au "près" (vent de face), lui permettant d'avoir un spectre d'utilisation parmi les plus larges du marché. L’aile pourra être utilisée sur toutes les voies maritimes à partir de septembre 2023 sur le navire Pélican de la Maritime nantaise (sur un navire de 106 mètres de long). Rétractable, elle facilitera les arrivées portuaires et le passage sous les ponts. Elle permettra un gain en carburant pouvant aller jusqu'à 20%* par navire.

Pour Michelin, mais pas que ...

"Michelin apporte son savoir-faire dans les matériaux et l'ingénierie à la filière du transport à la voile. C'est de combiner des matériaux souples de haute technologie qui retiennent de l'air. Notre aile s'inspire du bibendum. Notre ADN, c'est de mettre notre savoir-faire au service de mobilité verte dans le but d'aller conquérir de nouvelles frontières pour la planète. Michelin va charger des bateaux verts avec nos ailes ou pas, par exemple pour Neoline", estime Benoit Baisle Dailliez.