La Manufacture Bontemps : bientôt une chaussure 100 % made in Nantes

La Manufacture Bontemps s’installe chez Stutz, le coworking artisanal de Bouguenais, pour lancer prochainement sa production de chaussures, à mi-chemin entre l’artisanal et l’industriel.

Edouard Leveau a choisi Nantes pour créer La Manufacture Bontemps et lancer son concept de chaussure intemporelle, intergénérationnelle, unisexe et durable. « J’ai voulu me mettre à mon compte pour un projet utile : créer une petite manufacture de chaussures, fabriquées avec des matières premières françaises, en France, et replacer le savoir-faire artisanal au centre de la production industrielle », témoigne le jeune homme. « J’ai travaillé pendant plusieurs années dans l’univers de la chaussure de luxe, avec la double casquette design et développement technique. J’y ai découvert le travail et le savoir-faire des bottiers artisanaux, compagnons du devoir, capables de réaliser à la main des produits d’exception ». 


Une vraie logique de production raisonnée

Edouard Leveau a repensé chaque millimètre carré de cette future chaussure pour limiter son impact environnemental : « J’ai récupéré des machines de productions anciennes, des années 30, 50 et 70, issues d’usines fermées. Côté matériaux, le cuir provient d’Alsace, il est huilé, résistant et souple, facile à entretenir. Le modèle est réalisé avec une multitude de pièces de cuir, ce qui permet d’optimiser le cuir et de limiter le gaspillage de matière première. Les lacets sont en coton bio, tissés sur des métiers à tisser en bois dans les Mauges. C’est une chaussure conçue en France, fabriquée en France, avec des matériaux sourcés en France ». La Manufacture Bontemps fait également le choix d’une semelle à gomme crantée facile à changer lorsqu’elle est usée, « une semelle cousue pour limiter l’utilisation de colles et de solvants ».

Confort et élégance ne sont pas pour autant mis de côté, promet le fondateur. « Je suis associé avec Antoine Besnard, un artisan bottier spécialiste du sur-mesure. Il m’accompagne dans l’aventure et a conçu une forme de chaussant à la fois confortable et élégante, adaptée à l’usage ». 


"Nantes, terre d'accueil de la mode, de l'artisanat et du design"

Une campagne de précommandes est prévue fin février, début mars sur  la plateforme de financements participatifs Ulule afin de lancer une petite production. « J’ai reçu un très bon accueil pour mon projet. J’avais choisi Nantes pour des raisons personnelles, mais aussi pour avoir un accès direct à Cholet, le bassin historique de la chaussure où se trouve la majorité de mes fournisseurs. J’ai l’impression que Nantes est la terre d’accueil de la mode, du durable, de l’artisanat et du design, avec une saine émulation artistique. C’est aussi un territoire fier de ses savoir-faire industriels, qui a une histoire étroite avec les tanneries, où l’on trouve de nombreuses start-ups et beaucoup de success-stories. C’est inspirant ! »

Une seconde campagne de précommandes devrait avoir lieu à la fin cet été. Et si tout se passe bien, La Manufacture Bontemps devrait pouvoir recruter une personne dès 2023, jusqu’à quatre personnes dans l’atelier en 2024. « J’aimerais aussi former les jeunes à ce métier pour les embarquer dans une aventure où l’esprit d’appartenance à une corporation d’artisans est important ».

En savoir plus sur Stutz