Innovation dans la lutte contre les bactéries : Pherecydes Pharma crée son unité de production à Nantes

Depuis sa création en 2007, Pherecydes Pharma mène des recherches sur la mise au point d’un traitement révolutionnaire des infections bactériennes : la phagothérapie. Première entreprise à avoir obtenu les autorisations de conduire un essai clinique pour tester directement ces bactériophages sur des patients hospitalisés, elle s’implante aujourd’hui à Nantes.

Pherecydes Pharma est en phase de production de traitements novateurs, comme nous l’explique Jérôme Gabard, son directeur général : « le bactériophage ou phage est un prédateur spécifique des bactéries. Il contrôle naturellement les populations bactériennes et est sans conséquences sur l’organisme humain. Lorsqu’une infection est présente, le phage peut être utilisé pour l’éliminer sans impact sur les bonnes bactéries de l’organisme. Les bactéries étant de plus en plus résistantes aux antibiotiques, le bactériophage représente une alternative efficace dans la lutte contre ces infections ». 

Des tests prometteurs

Une première preuve de concept clinique, conduite entre 2015 et 2017, coordonnée par le Service de Santé des Armées à l’Hôpital Percy et à laquelle a participé le CHU de Nantes, a montré son efficacité sur le traitement des brûlures graves infectées, sans effet secondaire.

En complément, depuis 2017, plusieurs traitements, compassionnels et de dernier recours ont été effectués avec succès chez des patients infectés, en échec thérapeutique, sous la supervision de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM).

De nouveaux programmes de développement sont en cours et, notamment, contre les infections ostéoarticulaires, respiratoires et urinaires provoquées par Staphylococcus aureus (staphylocoque doré), Pseudomonas aeruginosa et/ou Escherichia coli.

Une levée de fonds de 8,7 millions d’euros

En décembre 2017, l'entreprise Pherecydes Pharma a bouclé une levée de fonds d’un total de 8,7 millions d’euros, auprès de financeurs privés. Ce tour de table a été conduit par la société de gestion de fonds d’investissement Go Capital, accompagnée d’Omnes Capital, de Paris Region Venture Fund, de Cap Décisif, de Fa dièse, d’un pool de business angels de la Région Rhône-Alpes et soutenue par les investisseurs historiques ACE Management et Auriga Partners.

Une unité de production à Nantes

Une partie de ces fonds est actuellement investie dans l’installation d’’une unité de fabrication pharmaceutique à Nantes, destinée à produire des lots de bactériophages en conditions de Bonnes Pratiques de Fabrication Pharmaceutique (BPF). « Savoir produire des phages de qualité pharmaceutique est stratégique et une priorité absolue pour nous », ajoute Jérôme Gabard.

De nombreux avantages pour les entreprises de biotechnologie à Nantes

Pherecydes Pharma s'installera dans la pépinière Nantes Biotech. L’entreprise compte 19 collaborateurs et grandit régulièrement avec l’objectif d’atteindre un effectif de 35 en 2021. D’ici la fin de l’année 2019, 20 personnes composeront les équipes nantaises.

Pour Jérôme Gabard, « Nantes est une ville qui présente de nombreux avantages : un tissu de sociétés de biotechnologie, de nombreuses équipes de recherche publique et/ou universitaires de haut niveau, des encouragements publics importants pour aider les PME de biotechnologie, un cadre de vie de qualité, tout en maintenant des coûts de fonctionnement très accessibles».

Site web : fr.pherecydes-pharma.com/

Contact : contact@pherecydes-pharma.com 

Accompagnement de Nantes Saint-Nazaire Développement : 
Aide à la recherche d’une solution immobilière | Accompagnement des salaries en mobilité

Photo  : La pépinière Nantes Biotech, sur l'Ile de Nantes | © Jean-Dominique Billaud