EMR : Inauguration de la première éolienne flottante en France à Saint-Nazaire

Au-delà de la prouesse technologique, le projet Floatgen est l’illustration du savoir-faire dans le secteur éolien à Nantes Saint-Nazaire.

Une nouvelle fois, Saint-Nazaire était le théâtre le 13 octobre dernier, d’une nouvelle prouesse industrielle : l’inauguration de Floatgen, première éolienne flottante en mer. Elle vient d’être assemblée à Saint-Nazaire et sera installée début 2018 au large des côtes de Saint-Nazaire.

L'éolien flottant, l'avenir de l'éolien en mer

Les éoliennes en mer peuvent être installées de deux façons : fixées sur le fond marin (éolien en mer posé) ou flottantes, c’est-à-dire en flottaison et maintenues en position  par un système d’ancrage (éolien en mer flottant). Floatgen est en effet maintenue grâce à des lignes semi-tendues en nylon, une première mondiale mise au point par l’Ecole Centrale Nantes et Ideol, à l’iniative du projet.   Principal atout de l’éolien en mer flottant, il s’affranchit de la contrainte de profondeur et peut ainsi être installé plus au large et avoir un impact visuel faible depuis la côte. Pour les initiateurs du projet, « l’éolien flottant est donc l’avenir de l’éolien en mer ».
La France dispose en effet des savoir-faire, d’entreprises, d’universités, de centres de recherche et d’acteurs de premier plan comme Ideol, Centrale Nantes et Bouygues Travaux Public et a pour objectif de structurer une filière industrielle nationale compétitive et exportatrice afin de devenir leader sur ce marché.

Floatgen, 1ère éolienne en mer

Floatgen est le nom de cette première éolienne en mer en France de 2 MW qui sera installée au large du Croisic sur le site d’expérimentation en mer SEM-REV de l’École Centrale de Nantes, premier site d’essais en mer multitechnologies dédié aux énergies marines renouvelables (EMR). Cette éolienne sera installée pour une durée initiale de deux ans et l’électricité produite sera injectée sur le réseau électrique pendant toute la durée de l’exploitation. Elle produira l’équivalent de la  consommation annuelle électrique de 5000 habitants.

Un projet né du savoir-faire industriel de Nantes Saint-Nazaire

Sept partenaires européens, dont 3 français – Ideol, Bouygues Travaux Publics et École Centrale de Nantes –, ont uni leurs efforts et apporté leurs savoir-faire respectifs. La technologie de fondation flottante développée par la société Ideol, aujourd’hui chef de file du consortium, est au coeur de ce projet formé dès 2013. Une union des savoir-faire qui confirme le potentiel de Nantes Saint-Nazaire à faire émerger des projets à la pointe de l’innovation industrielle et technologique.