Immobilier : l'usine élévatoire de Saint-Nazaire en quête d'une seconde vie

L'Usine élévatoire à Saint-Nazaire va faire l'objet d'une réhabilitation. Les candidats ont jusqu'au 30 mars 2018 pour porter leur candidature auprès de Nantes Saint-Nazaire Port.

 Avec sa situation idéale en front de mer et le caractère remarquable de son architecture, l'usine élévatoire de Saint-Nazaire est un site convoité qui peut inspirer plus d'un porteur de projet. "Nous souhaitons conserver le caractère architectural et patrimonial du bâtiment. Néanmoins, nous n'avons pas d'idée spécifique sur sa réhabilitation et sommes ouverts à tous les types de projets, que ce soit public ou privé, innovant, culturel, etc. ", souligne Katell Cornec-Lepage, chargée de mission aménagement à Nantes Saint-Nazaire Port en charge de la réception des candidatures pour l'appel à manifestation d'intérêt (AMI). 

Une architecture remarquable en front de mer

Construite au début du XXe siècle dans le quartier du Petit-Maroc, l'usine élévatoire est l'un des rares bâtiments à avoir résisté aux bombardements qui ont frappé Saint-Nazaire en 1943. Reconnaissable de loin avec sa haute cheminée rouge, elle avait pour mission de pomper l'eau dans l'avant-port et de la rejeter dans le bassin de Saint-Nazaire pour le maintenir à flot. La salle des machines a suspendu son service en 1993 et fait aussi partie intégrante du projet de réhabilitation. 

S'intégrer dans le projet urbain de réaménagement de Saint-Nazaire

"Le respect de l'intégrité et de la mémoire de l'usine font partie des critères de sélection des dossiers. Le projet qui sera retenu devra être compatible avec les autres projets d'aménagement du centre-ville et du front de mer et présenter un modèle économique pérenne", explique la chargée de mission.

Que deviendra l'usine élévatoire ? Un hôtel, un centre d'art contemporain, ...? Nantes Saint-Nazaire Port, en charge de l'AMI, est ouvert à toutes les propositions. Autant dire que sa réhabilitation fera l'objet de toutes les attentions.


Les candidatures à l'appel à manifestation d'intérêt sont à adresser à k.cornec@nantes.port.fr


Crédit photo : NSNP - André Bocquel