Fairmat, une nouvelle voie pour le recyclage des matériaux composites

Fairmat est une deeptech française qui utilise les dernières technologies pour recycler les composites en fibres de carbone. Fraîchement installée dans l’ancien site d’Hexcel Composites à Bouguenais, Fairmat a pris possession d’une usine avec une capacité de traitement de 5 000 tonnes par an.

Benjamin Saada est, comme qui dirait, un entrepreneur responsable récidiviste ! Ce « chasseur d’émissions de CO2 » avait déjà cherché à réduire l’empreinte carbone des voyages aériens en fondant la société Expliseat en 2011. En effet, il a co-inventé un siège d’avion ultraléger, le TiSeat, diminuant ainsi la masse des avions. Une technologie française exportée aujourd’hui partout dans le monde. « J’ai poursuivi cette quête de réduction des émissions de CO2 en réfléchissant à la façon de traiter la fin de vie ou le réemploi des chutes de production des composites à base de fibres de carbone. Jusqu’à présent, ils étaient à 95 % enfouis ou incinérés, les 5 % restant faisant l’objet d’un recyclage très gourmand en énergie ».

Fairmat a ainsi mis au point un procédé technologique de recyclage plus responsable et innovant, en utilisant les dernières technologies à disposition : robots guidés par de l’intelligence artificielle, des programmes de Machine Science… La matière première recyclée peut provenir non seulement du démantèlement de pièces d’éoliennes, d’avions, de vélos et de tout objet fabriqué en fibre de carbone, mais aussi des chutes de production de fabricants de matériaux neufs de toute l’Europe. « Localement, nous avons signé un partenariat de long terme avec Hexcel Composites qui a à cœur de trouver de nouvelles solutions, plus durables, à la fin de vie des rebuts de sa production , et cela dans toute l’Europe ». 


Fairmat reprend huit anciens salariés d’Hexcel Composites

« Pour choisir notre lieu d’implantation, nous avions un cahier des charges bien précis : toujours dans une volonté de minimiser notre empreinte carbone, nous recherchions un site industriel déjà existant pour ne pas avoir à construire un nouveau bâtiment, qui soit proche d’un écosystème industriel pertinent et cohérent avec notre activité commerciale ». À Bouguenais, Hexcel Composites subissait les revers de la crise Covid et devait cesser sa production à l’automne 2020. « Nous avons repris le bail et signé en même temps un accord de partenariat avec Hexcel Europe pour le recyclage des chutes de pré-imprégnés en fibres de carbone pour dix ans. Nous avons également pu embaucher en CDI huit des anciens collaborateurs d’Hexcel Composites, au chômage à la suite de la cessation d’activité de production ».

Aujourd’hui, Fairmat compte plus de 30 collaborateurs, dont une partie sur le site de Bouguenais, nouvellement baptisé FAIRFACTORY 1. D’ici à la fin de l’année, l’entreprise espère embaucher plus d’une cinquantaine personnes dont plus de la moitié localement, dans tous les métiers : RH, Production, Directeur d’usine, ingénieur robotique, ingénieur programme, etc. 


Une levée de fond de 8,6 M€

A l’issue de son tour d’amorçage, Fairmat a levé 8,6 M€ l’an dernier et va continuer cette démarche de levée de fonds pour développer son périmètre d’action à l’international. « Nous devons aller vite compte tenu des gisements de matière première en devenir. En effet, l’utilisation croissante dans l’industrie pour bénéficier de leurs propriétés mécaniques dans des secteurs comme l’aéronautique, le transport ou encore l’énergie, pose la question de l’augmentation du recyclage également. Notre ambition, c’est d’arrêter les enfouissements et les incinérations de matériaux de haute performance et d’aboutir à la création d’un nouveau matériau haute performance à faible coût environnemental, en dépassant les limites des méthodes de recyclage actuelles de matériaux composites en fibres de carbone ».

Fairmat n’hésitera pas à s’appuyer aussi sur l’écosystème local pour mener à bien sa mission « Nous commençons tout juste à rencontrer les acteurs locaux : Hexcel Composites nous a mis en lien avec certains institutionnels et l’agence Nantes Saint-Nazaire Développement nous aide à comprendre le bassin d’emplois, les acteurs industriels, les organismes de recherche, etc. » 


Pour en savoir plus sur Fairmat