EOLFI : le pionnier français de l’éolien flottant met le cap vers Nantes

La société parisienne ouvre un bureau d’études sur l'île de Nantes et recrute une dizaine d’ingénieurs

Les développements en énergie éolienne flottante effectués par l’Ecole Centrale de Nantes n'y sont pas étrangers. Convaincue par les innovations testées ces dernières années à Nantes,  la société EOLFI, créée à Paris en 2004, ouvre un bureau technique sur l’ile de Nantes, à deux pas du Pont Tabarly. L’occasion dans un premier temps pour une demi-douzaine de collaborateurs de déposer leurs valises à Nantes dès le 1er octobre.

Présente à Paris, Lorient, Montpellier et Marseille, la société EOLFI, désormais membre du Groupe Shell, compte 75 collaborateurs et se présente comme le pionnier français de l’éolien flottant. Elle opère également sur terre dans les secteurs éolien onshore et solaire photovoltaïque, et en mer avec l’éolien offshore flottant et des solutions R&D en éolien flottant.

L'appel de l’Ouest

EOLFI collaborait déjà à quelques projets à l’ouest. « Nous allons construire la ferme pilote d’éoliennes flottantes qui comportera trois éoliennes de forte capacité au large des iles de Groix et Belle-Ile pour une puissance équivalente à la consommation annuelle de 80% de la ville de Lorient », expose Emmanuel Chanfreau, directeur ingénierie et services aux projets qui prend le pilotage de l’antenne nantaise. EOLFI s’intéresse aussi de près aux futurs appels d’offre éolien en mer en Atlantique et Méditerranée en France mais aussi à l’international.

"Un écosystème à la pointe"

L’avantage de l’éolien flottant par rapport à l’éolien posé est qu’il peut être installé loin en mer, dans des zones moins fréquentées et plus profondes et où les vents soufflent plus fort et plus régulièrement.  Le montage des éoliennes sur le flotteur peut être réalisé au port pour être remorquées ensuite sur site. Pour ce faire, c’est tout l’écosystème présent à Nantes et Saint-Nazaire qui a retenu l’attention d’EOLFI. « Notamment avec l’Ecole Centrale de Nantes, l’IRT Jules Verne, le réseau d’entreprises Néopolia et de nombreuses PME et ETI spécialisées dans le domaine des énergies marines renouvelables. Sans compter les grands industriels tels General Electric qui fabrique les turbines pour les éoliennes ou les Chantiers de l’Atlantique, à la pointe dans la production de sous-stations électriques en mer pour les champs d’éoliennes », souligne Emmanuel Chanfreau.

Recruter des ingénieurs à Nantes

« Les jeunes talents ne veulent plus venir à Paris, il nous sera plus facile de les attirer à Nantes où ils sont présents en nombre», poursuit-il. Au vu de l’étendue des projets en cours, le pionnier de l’éolien flottant français affiche ses ambitions et annonce le recrutement à court et moyen termes d’une dizaine d’ingénieurs avec des profils techniques (architecture navale, électricité, structure…) et de gestion de projets (planning, coûts, risques…) pour son bureau d’études.

Accompagnement de l’agence Nantes Saint-Nazaire Développement : recherche de bureaux, mobilité des collaborateurs, mise en réseau, aide au recrutement.

eolfi.com
eoliennes-groix-belle-ile.com/