Energies marines renouvelables : les emplois en forte croissance à Nantes et Saint-Nazaire

Avec 33% des emplois dans les EMR, les Pays de la Loire restent en tête des régions françaises. Le salon Seanergy qui se tiendra à Nantes et Saint-Nazaire du 22 au 24 septembre 2021 est l’opportunité pour plusieurs entreprises de mettre en avant leur savoir-faire et recruter de nouvelles compétences, à l'instar de GE Renewable Energy qui recherche 40 collaborateurs.

Les Pays de la Loire restent la première région française en termes d'emplois dans les Energies marines renouvelables (EMR), devant la Normandie 22%, l’Ile de France (18%) et la Bretagne (9% de l’emploi), selon l’étude publiée en juin par l’Observatoire des Energies de la mer. Ce qui représente 1612 emplois dans les EMR pour les Pays de la Loire, 1090 pour la Normandie, 892 pour l’Ile-de-France et 441 pour la Bretagne.

Saint-Nazaire, 1er parc éolien offshore français en construction

La hausse de l’emploi enregistrée cette année est encore plus visible dans les régions accueillant des projets en construction ou des infrastructures industrielles. Ainsi, le chiffre d’affaires des prestataires et fournisseurs de la chaîne de valeur est réalisé à 53% en Pays de la Loire, région qui accueille des moyens de production importants et la construction du parc de Saint-Nazaire, 1er parc éolien offshore français. L’entrée en construction du parc éolien de Saint-Nazaire et son raccordement constituent en effet un formidable potentiel de croissance en termes d’emplois. La croissance de l’emploi dans les EMR a en conséquence fortement augmenté dans les Pays de la Loire (+507 ETP, chantier du parc de Saint-Nazaire, usines des Chantiers de l’Atlantique et GE Renewable Energy).


40 recrutements chez GE à Nantes

GE Renewable Energy qui a installé son siège business offshore mondial à Nantes, ainsi que son centre d’ingénierie et services, est le témoin de cette effervescence. "Nous sommes déjà 250 collaborateurs au siège de Nantes et 300 dans l’entreprise de Montoir, près de Saint-Nazaire. Et nous cherchons à recruter 40 nouvelles personnes dans diverses fonctions pour des projets en France et à l’international", souligne Steven Curet, Président GE Offshore France. "Les plus grands développeurs de projets Offshore nous font confiance, et notre carnet de commandes est aujourd'hui de 5,7 GW, ce qui représente la construction de 400 éoliennes offshore pour les 4 à 5 prochaines années. Après la réalisation du 1er champ éolien en mer sur la côte atlantique en France, nous aurons à cœur de proposer notre dernière technologie, notamment pour les projets au large de la Normandie".
 


 "La filière offshore de GE Renewable Energy emploie en France plus de 1300 personnes dans notre usine de nacelles et hub logistique à Saint-Nazaire, notre usine de pales à Cherbourg et notre bureau d’ingénierie de Nantes. Nos succès récents à l'international vont nous permettre de remplir notre usine de nacelles à Saint-Nazaire ainsi que notre usine de production de pales à Cherbourg pour les prochaines années. Ce sont ainsi de nombreuses retombées économiques sur les territoires, par les créations d'emplois, mais aussi grâce aux collaborations étroites avec des fournisseurs français qui nous font bénéficier de leur innovation et compétitivité. Notre savoir-faire et nos compétences acquises par nos équipes dans le monde entier et notamment à Nantes dans notre centre d'ingénierie et de gestion de projets sur tous les continents vont contribuer à maintenir notre avance technologique", conclut le président de GE Offshore France (siège en photo ci-dessus) qui sera présent au salon Seanergy du 22 au 24 septembre 2021.

En savoir + sur les recrutements de GE à Nantes