L’écosystème industriel, notamment l’éolien, attire à Nantes le Danois Creadis

Pionnière dans les services à l’éolien onshore et offshore, la société d’ingénierie et de consulting Creadis — 700 collaborateurs dans le monde — ouvre à Nantes son premier bureau français. Une implantation qui permet à l’entreprise danoise de se rapprocher de ses clients impliqués dans la construction des parcs éoliens en mer français et plus spécifiquement celui de Saint-Nazaire.

Avec ce bureau tout juste ouvert à Nantes, Creadis ajoute la France à la liste de ses 18 implantations dans le monde. « Ce choix est avant tout motivé par le souhait de nos clients historiques, en particulier dans l’éolien offshore, de bénéficier de nos compétences au plus près de leurs équipes opérationnelles », commente Frédéric Miramalous, directeur du développement pour la France. Connue au Danemark sous le nom de DIS, la société d’ingénierie réalise près de 50 % de son chiffre d’affaires sur l’éolien, l’autre moitié étant répartie sur l’ensemble des marchés industriels comme les transports, les sciences de la vie, l’agroalimentaire ou l’électronique. « Grâce à nos équipes d’ingénieurs et de responsables de projets hautement qualifiés, nous livrons à nos clients des solutions clés en main, qu’il s’agisse de machines, d’équipements, de systèmes ou d’installations complètes. Notre expertise nous permet également de les accompagner sur leurs problématiques d’optimisation de produit et de process, de réduction des coûts, du management des obsolescences ou d’extension de durée de vie des produits ; à titre d’exemples, nous pouvons améliorer la conception du générateur d’une éolienne, rendre du matériel médical plus durable ou concevoir et installer des lignes de production d’une usine de biogaz ».

Une expertise acquise de longue date dans l’éolien onshore et offshore

Créée en 1997 au Danemark, berceau de l’éolien en mer, Creadis revendique une bonne longueur d’avance dans le domaine. « Nous avons accompagné en ingénierie et co-ingénierie les grands acteurs à la genèse de l’éolien. En 25 ans, Creadis a développé une expertise aussi bien sur le produit « éolienne » (turbine, pale, mât, systèmes divers) que sur les équipements de production, de tests, de transport et dispose ainsi d’une connaissance fine des performances de ces différentes machines onshore et offshore. Nous intervenons aujourd’hui sur toute la chaîne de valeur d’un projet éolien : spécification, conception, développement, production, assemblage, installation, plan de prévention, maintenance et démantèlement ». Creadis s’adresse ainsi à tous les acteurs de l’éolien, du fabricant à l’exploitant.

Prendre part à l’écosystème industriel local

La société danoise voit également dans l’ouverture du bureau nantais l’occasion de rejoindre un écosystème industriel dynamique. « Si l’éolien offshore est notre secteur prioritaire, nous souhaitons aussi nous saisir du potentiel de Nantes et Saint-Nazaire dans les autres marchés comme l’aéronautique ou la construction navale ». Frédéric Miramalous souhaite par ailleurs développer des partenariats avec les entreprises locales, notamment dans les domaines de la mécanique, l’électricité ou l’assemblage. « Nous recruterons progressivement des ingénieurs et des chefs de projet afin de constituer une équipe de référents techniques basée à Nantes ».


Pour en savoir plus sur Creadis