Design : Pourquoi les entreprises créatives misent sur Nantes ?

Le vendredi 3 juillet dernier, des prospects parisiens étaient invités à découvrir la filière "Industries créatives et culturelles", en plein essor à Nantes.

Le vendredi 3 juillet dernier, des prospects parisiens étaient invités à découvrir la filière "Industries créatives et culturelles", en plein essor à Nantes. Professionnels du design, de la vidéo ou de la décoration, pourquoi sont-ils de plus en plus nombreux à délocaliser leur entreprise à Nantes ?  

 

Design, arts visuels (vidéo, motion design, jeux vidéos...), média, communication, architecture ... la filière des industries créatives et culturelles (ICC) se structure et prend pied sur la pointe ouest de l'île de Nantes. 

 

1- Une effervescence créative et culturelle pour les designers

Blackmeal, Les Studios de l'Ile, Rosemood, Structures, Termites Factory ... les entreprises récemment arrivées de Paris sont unanimes : leur installation à Nantes a redonné un net coup de pouce à leur activité. Spécialisée dans les faire-parts de naissance, Rosemood connaît une croissance fulgurante (de 3 à 55 salariés en 3 ans) et vient d'ouvrir un site dédié au marché allemand (Geburtskarten.de). "Nous travaillons avec des designers et trouvons à Nantes toutes les ressources dont nous avons besoin en  terme de créativité". Surfant sur la vague de la vidéo et du "motion design", Blackmeal double son chiffre d'affaires chaque année. "Je me suis rendu compte qu'ici, tout était plus facile qu'à Paris ", explique Matthieu Colombel pour qui Nantes dispose de tous les atouts pour devenir une place forte du motion design. 

 

2- L'île de Nantes, terreau fertile pour la créativité 

Rassemblées sur l'île de Nantes, l'une des plus grandes friches industrielles d'Europe, ces nouvelles pousses profitent d'un terreau fertile. Actuellement en chantier, les Halles Alstom y réouvriront en 2017 : 90.000 m2 d'activités, dont 3.900 m2 dédiés à la création et à l'accueil d'entreprises créatives. L'Ecole des Beaux-Arts y déplacera ses étudiants, de même que l'Université de Nantes avec des formations autour de la créativité. Avec l'Ecole d'Architecture et les nombreuses formations dans le domaine créatif (Cinécréatis, Pôle des Arts graphiques), ce futur Quartier de la Création devrait regrouper 4.000 étudiants, 1.000 emplois créatifs et une centaine de chercheurs sur l'île de Nantes. A deux pas, un FabLab de 300 m2, dédié à la fabrication de prototypes d'objets en tout genre, facilite le travail des designers, dont nombre sont issus de l'Ecole de Design.

 

3- Des pépinières et espaces de coworking dédiés au design

Parmi les nombreux espaces de coworking, le dernier venu, "la Fabrique des Artisans Coiffeurs" ouvrira ses portes à 40 entreprises créatives et culturelles début 2016. Elle vient compléter la panoplie des lieux dédiés aux industries créatives et culturelles, dont le Karting, qui regroupe 50 petites entreprises créatives dans un  hangar, la Fabrique, espace dédié à la musique électronique et au numérique, ou encore la Cantine numérique qui offre des espaces de coworking. 

 

4- Accompagner le développement économique des industries créatives 

A Nantes, les industries créatives sont portées par tout un écosystème. Approche marketing, recherche de financement à l'amorçage et au développement, le cluster du Quartier de la Création a accompagné 160 entreprises en 2014.

Evénement phare, la "Creative Factory" donne un coup d'accélérateur à une dizaine de projets d'entreprises par an. L'Agence Nantes Saint-Nazaire Développement veille à la bonne implantation de ces entreprises en forte croissance. 

 

5- Un cadre de vie favorable à la création

Ville à dimension humaine, portée par la culture, avec une facilité pour les transports en commun,... les entreprises mesurent le gain en terme de qualité de vie pour leurs salariés. "Depuis que nous sommes à Nantes, nos collaborateurs et designers sont plus créatifs", se félicite Rosemood. 

 

>> En savoir plus sur la filière Industries créatives et culturelles