Découverte de l’Île de Nantes pour 30 entrepreneurs parisiens

Le 30 juin dernier, Nantes Saint-Nazaire Développement accueillait près d’une trentaine d’entrepreneurs en gare de Nantes pour son voyage annuel d’exploration. Objectif : faire découvrir les opportunités que représente le Quartier de la Création de l’Île de Nantes à de potentiels néo-nantais issus des Industries culturelles et créatives (ICC).

Cette 5ème édition, qui constituait le « match retour » d’une soirée organisée pour la première fois à Paris le 13 octobre 2016, a remporté un vif succès avec près d’une trentaine de visiteurs.  

L’Île de Nantes, des opportunités pour les créatifs

Début de la visite au Hangar 32, le long du quai de la Loire on l'on commence par un peu d’histoire pour comprendre ce qui a façonné l’esprit de l’île et l’émergence de son Quartier de la Création : fermeture des chantiers navals dans les années 80, désaffection de l’île, squat des friches par les premiers artistes dans les années 90, projet d’un business center qui ferait table rase de cette période de l’histoire, pour en venir à l'idée de la valoriser par le réaménagement de l’existant et la réalisation d'espaces de travail à petit budget pour des créatifs, artistes, etc.

Une balade à pied dans le Creative Factory

L’immense potentiel des nombreux ateliers d’artisans avec jardinets à réhabiliter à République, l’ambition d’un Ouest de l’île totalement sans voiture d’ici 2037… Cette visite résume l’excellence de l’île sur les questions de smart city ("formidable terrain d’expérimentation pour les start-ups et les grands groupes"), de santé avec le plus grand chantier hospitalier de France, des espaces de mode de vie et du design, et bien sûr de l’image / media / entertainment. Avec d'ici 2018, la construction d'un bâtiment totem qui accueillera les acteurs de la Nantes Tech sur 25.000 m2 dans les Halles Alstom.

Après les grands projets, place aux rencontres

Nantes Saint-Nazaire Développement a prévu un agenda bien rythmé : des rendez-vous avec les start-ups de la Creative Factory pour déjeuner ; visite de La Centrale, cluster de l"image (audiovisuel, médias et transmédias) où Johan Chiron de l'Incroyable studio témoigne : « Il y a quelques années, quand on annonçait à des interlocuteurs parisiens que l’on venait de Nantes, ils avaient un petit sourire en coin. Depuis 2 ans, ils nous disent ‘’On viendra vous voir’’.  Nantes Saint-Nazaire est devenue une curiosité pour notre écosystème ». Au Karting, qui héberge des entreprises culturelles et créatives dans douze surfaces modulables, résonne un écho similaire chez Fairbooking : « Quand on dit qu’on vient de Nantes, à Paris, ça intrigue, ailleurs, ça rassure ! ».
Enfin le rendez-vous avec l’ancien parisien Grégoire Monconduit qui dirige l’Atelier Rosemood (faire-part de naissance et mariage), illustration d'une belle success story : arrivés de Paris à 8, ils sont aujourd’hui 85 !


Des Parisiens, mais pas que ...

Au total, ce sont 27 participants qui ont fait le déplacement cette année. Venus en grande partie de Paris, mais aussi de l’Aube, de Normandie et même de Londres. Architectes ou designers, experts en création de murs végétaux, en réalité virtuelle et augmentée, en valorisation des données, en effets spéciaux, publicité et production audiovisuelle ou encore du web… : ils envisagent un changement de région, pourquoi pas Nantes. Ce voyage est l’occasion de se frotter à la réalité de ce territoire créatif, de projeter une implantation grandeur nature.

Ce sont eux qui le disent ...

« J’entendais parler d’un Quartier de la Création mais je n’imaginais pas que ses contours étaient si nets, et je n’avais pas mesuré à quel point il s’agissait d’un projet en totale construction, avec autant de friches. C’est grisant ». Un architecte.
« Avant de me décider, je voulais voir s’il existait un vrai potentiel pour mon business. La présence d’un cluster est déjà rassurante mais le fait de visiter La Centrale et de discuter avec d’autres professionnels de mon secteur m’a permis de me projeter, en imaginant jusqu’à un lieu de travail ». Un auteur-réalisateur.
« Il se passe quelque chose à Nantes. Mais l’ambiance des visites, le ton général des échanges que l’on a pu avoir avec les différents interlocuteurs, donnent encore davantage envie de s’installer... ». Un designer.


>> En savoir plus :