Créer votre entreprise à Nantes Saint-Nazaire : 10 étapes pour réussir dans votre projet

Vous avez un projet de création d’entreprise à Nantes Saint-Nazaire ? L’agence Nantes Saint-Nazaire Développement vous recommande dix étapes clés pour mener à bien votre projet entrepreneurial dans la métropole nantaise.

1.    Se faire accompagner

Les statistiques en disent long : près de la moitié des entreprises non-accompagnées échouent dans les trois premières années d’existence. En revanche, 80 % des entreprises qui se font accompagner avant la création et au-delà sont encore en exercice trois ans après le lancement (1).
De nombreux spécialistes peuvent vous accompagner dans la création de votre entreprise, notamment les conseillers dédiés de la CCI Nantes St-Nazaire et les incubateurs présents sur le territoire.
 

2.    Analyser son profil

L’entrepreneuriat induit un certain nombre de changements dans la vie professionnelle et personnelle, qui nécessitent d’être anticipés et préparés en se projetant sur l’avenir.

Le chef d’entreprise conjugue de multiples compétences : le savoir-faire du technicien, la casquette du commercial, des talents de gestionnaire et la connexion avec son environnement au quotidien.

Bon à savoir : la CCI Nantes Saint-Nazaire propose un diagnostic Flash’Diag pour faire le point sur l’adéquation entre la personne et le projet d’entreprise et identifier des pistes d’action à mettre en œuvre.

3.    Connaître son marché et sa concurrence

L’étude de marché est le préalable incontournable à la création d’entreprise. L’objectif est de pouvoir répondre aux questions QQCOQP : Qui, quoi, comment, où, quand et pourquoi ?

L’étude de marché mène à réfléchir sur la stratégie commerciale, avec une estimation du chiffre d’affaires, en passant par le ciblage de la clientèle, des fournisseurs et l’analyse de la concurrence directe et indirecte.
Elle permet de mieux connaître son marché et de préparer son argumentaire pour convaincre les clients, mais aussi les banques pour les demandes de financement.

4.    Organiser les moyens à mettre en œuvre

Après l’analyse des besoins des clients, il s’agit d’y répondre avec une proposition de valeur.
La CCI Nantes Saint-Nazaire utilise notamment la méthodologie d’aide à la création d’entreprise CANVAS pour élaborer le business model.
Cette étape nécessite de lister tous les éléments matériels et immatériels nécessaires à l’activité pour établir un bon prévisionnel.
Bon à savoir : pour aider à la création d’entreprise, les CCI ont aussi mis en place un outil d’accompagnement, de l’idée au business plan, via une interface en ligne : CCI business builder

5.    Savoir communiquer

Faire connaître son offre, en utilisant les bons canaux de communication, est tout un art.
Le choix des supports doit servir les objectifs commerciaux, en étant transparent sur le fond et la forme pour être clair dans la proposition de son produit ou service.

6.    Bien établir ses prévisions financières

Les prévisions financières découlent de l’étude de marché et de l’estimation du chiffre d’affaires. Avec l’appui d’un expert-comptable, l’élaboration d’un prévisionnel sur 3 ans, doit comprendre :
•    un plan de financement (besoins/ressources)
•    un compte de résultat (produits/charges)
•    un plan de trésorerie

7.    Choisir sa forme juridique

Le choix de la forme juridique n’intervient qu’après l’étude de marché et l’analyse financière. Opter pour une entreprise individuelle (EIRL, EURL, SASU) ou une société (SARL, SA, SNC, SAS) aura des conséquences différentes sur l’étendue de la responsabilité, l’engagement du patrimoine personnel, le statut social et le mode d’imposition.
A noter : les formalités sont plus longues et coûteuses pour la création d’une société qu’une entreprise individuelle.

8.    Financer son projet


L’apport financier au démarrage de l’entreprise représente entre 5 % et 40 % du budget selon l’activité.
Les différentes sources de financement possibles :
•    l’épargne personnelle et l’apport de proches (love money) ;
•    les prêts d’honneur octroyés par des plateformes d’initiatives locales et le Réseau Entreprendre ;
•    le financement participatif (crowdfunding) sous forme de dons, notamment pour les projets innovants et locaux ;
•    la levée de fonds via une prise de participation au capital (Business Angels, fonds d’investissement, financement participatif en capital) ;
•    les prêts bancaires ;
•    les aides, subventions et primes accordés par Pôle Emploi (ACCRE), les collectivités locales et l’Etat.
Bon à savoir : tous les créateurs et repreneurs d’entreprise bénéficient d’une exonération de cotisations de sécurité sociale pendant un an, à compter du 1er janvier 2019.

9.    Démarrer son entreprise


Pour démarrer concrètement son entreprise, quelques formalités administratives sont à accomplir :
•    le dépôt d’un dossier au CFE compétent selon le domaine d’activité ;
•    les éventuelles demandes d’autorisation (carte d’agent immobilier, carte d’ambulant).

C’est aussi le moment de commencer la prospection de clients et d’animer sa communauté via les réseaux sociaux et professionnels.

10.    Garder le cap


Une fois l’entreprise créée, l’enjeu est de piloter l’activité commerciale et la santé de l’entreprise en gardant bien les objectifs définis en ligne de mire. Sans oublier le pilotage de la trésorerie.

Deux moyens pour garder le cap :
•    Construire un tableau de bord avec les indicateurs clés de suivi de l’activité ;
L’idée est de tester des indicateurs pour identifier les plus pertinents et de faire évoluer le tableau de bord au fil du temps.
•    Déterminer des procédés pour gagner en temps et productivité.


Une question ou un besoin de précisions ?
> Votre conseiller création d’entreprise à la CCI Nantes Saint-Nazaire : Stéphane FOUCHER / 02 72 56 80 10 - s.foucher@nantesstnazaire.cci.fr
> ET pour vous accompagner dans l'installation d'entreprise à Nantes Saint-Nazaire, contactez l'équipe de Nantes Saint-Nazaire Développement


(1)    Source : CCI Nantes Saint-Nazaire