La communauté mondiale du titane a rendez-vous à Nantes en juin

La 14e édition du Congrès mondial du titane se tiendra à la Cité des congrès de Nantes, du 10 au 14 juin 2019. Une première pour la ville de Nantes, qui s’est démarquée par les atouts de son territoire pour accueillir cet événement de référence pour la communauté académique et industrielle du titane. Plus de 600 professionnels du monde entier sont attendus.


Rencontre avec Patrick VILLECHAISE, chairman du Congrès mondial du titane 2019, co-organisé par l’Association Française du titane (AFT) et la Société Française de la Métallurgie et des Matériaux (SF2M).

Quels sont les enjeux de ce congrès du Titane qui a lieu pour la première fois à Nantes ?

Tous les quatre ans depuis 1968 et à chaque fois dans une ville différente, le congrès mondial du titane réunit tous les professionnels qui travaillent sur la chaîne du titane  : de l’extraction du minerai à l’optimisation par traitement thermomécanique des propriétés du matériau, en passant par la chimie et la métallurgie pour fabriquer des alliages complexes. L’édition nantaise de 2019 est l’occasion d’un retour en France après Cannes en 1988.
Les enjeux de ce congrès sont d’abord académiques : les chercheurs, enseignants et doctorants viennent y présenter leurs travaux et avancées. Les enjeux sont également industriels, notamment en matière de R&D. De nombreuses études académiques associent des partenaires industriels pour des applications de pointe. Combiné à d’autres éléments chimiques, le titane produit des alliages légers, résistants à la corrosion et aux propriétés mécaniques très élevées. Il est très utilisé dans l’aéronautique (voilure et moteurs d’avion - photo), la construction navale (sous-marins par exemple), mais aussi dans le biomédical (prothèses de hanche et de genou notamment).

En quoi la métropole nantaise est-elle particulièrement bien positionnée pour accueillir cet événement ?

Les atouts de la métropole nantaise ont séduit le Comité d’organisation international, constitué de représentants des sept nations majeures de la communauté du titane. L’unité et la cohérence du territoire nantais ont fait la différence face aux autres villes candidates (Londres et Saint-Pétersbourg notamment). L’un des arguments décisifs a été la possibilité d’organiser des visites de sites industriels et de laboratoires. L’emplacement de la Cité des Congrès en plein cœur de ville, proche des hôtels et des lieux de convivialité, est aussi très pratique et facile d’accès par le train. Et de nombreux déplacements dans la ville peuvent se faire à pied.
Autre force du territoire nantais : l’engagement local. Le siège social de l’Association Française du Titane (AFT), qui co-organise le congrès et fédère près de 150 adhérents en France, est basé à Nantes. Le pôle EMC2 assure de son côté le pilotage opérationnel de l’événement, en faisant le lien avec tous les partenaires locaux, dont Nantes Métropole, la Région Pays de la Loire, les laboratoires et sites industriels.
 

Quels sont les principaux temps forts de l’événement ?

Quelques temps forts ponctueront ce congrès de référence du monde du titane. La session d’ouverture, mardi matin, se fera en séance plénière : les sept nations représentées dans le comité international feront chacune une synthèse des faits marquants sur les quatre dernières années et des nouvelles orientations. Les demi-journées suivantes seront organisées dans neuf salles en parallèle, avec près de 500 présentations orales. Des séances « poster » à partir d’une affiche, autour d’un verre pour favoriser les échanges, viendront clore les deux premières journées. Certains thèmes très présents dans l’actualité seront abordés à plusieurs reprises, comme la fabrication additive et le lien entre microstructures et propriétés.


Le jeudi après-midi sera consacré à la visite de sites industriels. Les participants pourront découvrir les expertises et équipements d’ACB, fabricant nantais de machines de mise en forme très utilisées dans le monde du titane, d’Airbus, et de Naval Group. Des visites de laboratoire sont également au programme.


Une vingtaine de stands seront installés dans le hall de la Cité des congrès pour présenter le savoir-faire technique d’acteurs industriels, qui utilisent les alliages de titane, cherchent à en optimiser les propriétés et imaginent leurs utilisations de demain. Quelques pièces emblématiques produites par Aubert & Duval, Airbus ou bien encore Safran seront exposées, dont certaines pour la première fois au public.


Informations pratiques sur www.titanium2019.com