Ambition maritime et littorale : Comment Saint-Nazaire cherche à révéler son bord de mer

En juillet dernier, l'agglomération de Saint-Nazaire a lancé le projet "Ambition maritime et littorale". Une démarche originale qui vise, à travers la réhabilitation de 8 lieux situés en bord de mer, à réinventer l'usage de ces lieux exceptionnels situés en bord de mer pour les révéler sous un nouveau jour aux habitants et en faire un des leviers du développement territorial.

« A Saint-Nazaire, on n’est jamais loin du bord de mer. Encore faut-il pouvoir y accéder facilement ». Cette phrase du maire de Saint-Nazaire, David Samzun, résume bien tout l’enjeu du projet « Ambition maritime et littorale ». Un ambitieux projet d’aménagement du territoire, qui vise à redonner à Saint-Nazaire le visage d’une « ville-plaisir, ouverte à tous  et partout connectée à l’eau parce que l’environnement est un bien commun ».

Alors que les enjeux de la transition écologique, de la forme et du peuplement des villes se font de plus en plus insistants, l’agglomération de Saint-Nazaire lance « Ambition maritime et littorale », une feuille de route en deux temps pour le réaménagement et le développement territorial. « Plus qu’une feuille de route, cette démarche constitue donc une direction pour les vingt ans à venir, un cap ». L’objectif est, en effet, de « rapprocher » les habitants de l’eau, du front de mer, en révélant des paysages et des points de vues, et de réaménager un certain nombre de sites d’exception.


4 projets immobiliers


  • Le Petit Maroc : il s'agit d'y développer des activités économiques et de loisirs avec une forte dimension maritime. (lire l'article sur le Petit Maroc).
  • le site de Gavy : l’Université va déménager et ses locaux dédiés à la formation vont être libérés. Ce projet prévoit le maintien du bâtiment principal (voir photo). Il pourrait concerner des logements, des bureaux, de l’hôtellerie. La ville prévoit l'installation d'une base nautique sur la plage de Porcé, et une offre de services liée à l'attractivité touristique peut être envisagée.
  • Les anciennes serres de Porcé : abritant les anciennes serres municipales, le site aura une vocation résidentielle avec la création de logements avec 30% de logements sociaux et l'aménagement d’une traversée piétonne Nord-Sud.
  • Le Moulin du Pé (site de l’ancien hôpital) : en complément des opérations déjà lancées, ce projet vise à créer un parking en silo, des logements, des bureaux. Il intègre également l’ancienne chapelle.


Les projets lauréats seront connus en octobre 2022.


4 « Places à prendre »

A sites exceptionnels, démarche exceptionnelle. Il s'agit de faire émerger des propositions innovantes voire surprenantes et permettre à des acteurs variés, privés ou issus de la société civile, d'imaginer des activités diverses de type restauration, bar, animations ludiques et culturelles pour faire revivre quatre lieux exceptionnels.

  • La villa Ker Louis au-dessus de la plage de Bonne Anse (photo) : la villa pourra proposer des réceptions privées ou des séminaires d'entreprise, mais aussi offrir une restauration pour des promeneurs de passage, voire des chambres d'hôtes à l'étage.
  • L’entrée de l’Alvéole 12 de la base sous-marine : des activités ludiques ou culturelles sont possibles en complément des restaurants et bars alentours.
  • Le site dit de « la goutte de lait » près du rond-point de Sautron offre une situation pertinente pour s'adresser aux habitants du quartier comme aux promeneurs de passage.
  • Les abords du port de Méan : le projet doit s'adresser aux voyageurs de la navette du port de Saint-Nazaire, principalement aux cyclo-touristes.

Les projets sont ouverts et les lauréats seront connus en avril 2022.

©Crédit photo : Martin Launay / Carene


En savoir plus https://www.ambitionmaritime.fr/