Cervval veut relever les grands défis de l’intelligence artificielle à Nantes

Bretonne d’origine, la société Cervval fait partie des 12 lauréats retenus par l’appel Startup et PME de Confiance AI, un grand programme national autour de l’intelligence artificielle. Elle vient d’ouvrir un bureau à Nantes.

Cervval est née, il y a 17 ans, du Centre Européen de Réalité Virtuelle (CERV). Spécialisée dans les environnements immersifs, la société développe des solutions collaboratives de simulation 3D dans l’optique de scénariser et d’analyser des phénomènes et des systèmes complexes. « Notre cœur de métier, c’est l’aide à la décision. Nous apportons à nos clients des solutions sur mesure qu’aucun logiciel “sur étagère” ne peut adresser », déclare Mathieu Boda, ingénieur d’affaires au bureau de Nantes. Parmi ces solutions, le jumeau numérique et encore le planning 4D pour le secteur de la construction, la planification de ressources humaines et matérielles pour de grands groupes de transports, tels qu’Air France, RATP Dev, SNCF… 


Des projets en Intelligence artificielle autour de l’usine 4.0

Originaire de Bretagne, plus précisément de Plouzané (29), Cervval comptait déjà parmi ses clients des industriels du tissu nanto-nazairien. C’est pourquoi, en septembre 2021, la société prend la décision d'implanter un bureau à Nantes. « L’écosystème y est dynamique, accueillant et l’on sent une véritable ambition quant au développement de l’industrie du futur. Nous travaillons déjà sur différents projets avec des industriels locaux (les Chantiers de l’Atlantique, Naval Group) et nous sommes en lien avec l’IMT Atlantique pour collaborer sur le sujet de l’Usine 4.0, qui se veut modulable et agile, sur des problématiques d’ordonnancement, de robotique. Ici, des acteurs importants, tant industriels qu’académiques, sont présents ». 

Lauréate, fin décembre, de l’appel Startup et PME de Confiance AI, Cervval va renforcer son expertise sur l’intelligence artificielle. « Notre curiosité nous amène vers l’IA et vers le métavers (le monde virtuel collaboratif). Nous avons été sélectionnés par le programme confiance.ai pour créer des mondes synthétiques à des fins d’entraînement des méthodes IA ».

Un développement rapide sur les trois dernières années

« Nous sommes passés de 18 collaborateurs, il y a trois ans, à 54 en 2021. Les principaux profils récemment embauchés sont des ingénieurs informaticiens, des physiciens et des mathématiciens appliqués. Nous aurons certainement l’occasion de recruter sur Nantes prochainement. Nous espérons trouver ici des collaborateurs pour nous aider à franchir certaines étapes dans les domaines de l’IA, des modélisations 3D, des métavers… ». En cherchant son point de chute nantais, Cervval a eu un coup de cœur pour la Halle 6 Est, avec la cantine numérique. « C’est ici que nous avons décidé de commencer notre aventure nantaise ».


En savoir plus sur Cervval