L’aéronautique déploie ses ailes XXL à Nantes Saint-Nazaire

Inauguration d’une nouvelle ligne maritime vers les USA, barge fluviale, innovations numériques… Avec la montée en cadence d’Airbus, c’est tout le secteur aéronautique qui met les gaz à Nantes Saint-Nazaire depuis le début de l’année. Alors que s'ouvre le salon de Farnborough du 16 au 22 juillet au Royaume-Uni, focus sur la filière aéronautique à Nantes Saint-Nazaire.

C'est le premier site d’assemblage des avions A320 d’Airbus aux Etats-Unis. Depuis mai dernier, les pièces aéronautiques (fuselage, voilure et dérive) partent du port de Nantes Saint-Nazaire vers Mobile, site de production de l'Alabama, située entre la Louisiane et la Floride.  Une grande première pour le Grand port Nantes Saint-Nazaire qui a su répondre à la demande face à la montée en cadence du site américain qu’il fallait approvisionner. Airbus Saint-Nazaire s’affiche désormais comme la tête de pont d’Airbus pour l’approvisionnement vers les USA.  Le port de Hambourg, un moment cité en option, reste pour sa part la plate-forme dédiée pour l’Asie.

Une avenue XXL pour transporter les colis volumineux

Avec son accès privilégié à la mer et ses infrastructures de pointe, le site Airbus de Saint-Nazaire, plébiscité par rapport aux usines espagnoles et toulousaines, affiche un fort potentiel de développement. En juin, un nouveau boulevard sera inauguré pour faciliter le transport des colis XXL entre les usines et le terminal roulier du port. Elément phare de ce projet, la création d’une avenue XXL, large de 21 mètres – Boulevard des Apprentis-, adaptée au transport de colis volumineux pour les usines Airbus notamment. Cette zone industrialo-portuaire de Saint-Nazaire prend de nouvelles proportions, portée en parallèle par le déploiement de la construction navale et le rapide essor de la filière des énergies marines renouvelables.


Des transports aéronautiques sur la Loire

Face à la montée en charge du leader mondial d’Airbus, c’est toute la chaîne logistique qui s’adapte. Une barge fluviale pour le transport des colis volumineux sur l’estuaire vient aussi d’être inaugurée pour le transport des caissons centraux d’A350. Elle accélère le transport des colis entre le site de Nantes, spécialisé dans la fabrication des caissons centraux de voilure, des poutres ventrales, des radômes ou encore des entrées d’air des nacelles et l’usine de Saint-Nazaire qui assure l’intégration, l’équipement et les essais des avant et centraux de tous les avions. Airbus est ainsi le premier client du service fluvial FlexiLoire, projet porté par les collectivités de Nantes et Saint-Nazaire. Le volume transporté par la barge équivaut à celui de 100 camions.

Afflux de sous-traitants aéronautiques et cabinets d'ingénierie

Avec un carnet de commandes qui assure une visibilité sur plus de 10 ans, Airbus attire les sous-traitants qui s’implantent en nombre à Saint-Nazaire et à Nantes. Figeac Aéro, Sogeclair, Dufieux Industries, Simra… Ces entreprises font le choix de la proximité en se rapprochant de leur principal donneur d’ordre et mettent les bouchées doubles pour tenir la cadence. Place aussi à l'innovation pour les cabinets d'ingénierie Assystem Technologies ou Segula, qui trouvent ici aussi des débouchés dans la construction navale ou les énergies marines renouvelables.

Une solution numérique  primée

Airbus innove aussi grâce au numérique. Plus de 10 millions d’euros ont été investis en 2017 sur le site de Saint-Nazaire et environ 250 personnes mobilisées pour développer des solutions numériques en vue d’améliorer la chaîne logistique. Premier résultat : l’outil FlowMetrics. Une solution innovante qui permet de suivre en temps réel les 5.000 colis réceptionnés chaque jour sur le site de Saint-Nazaire et pour laquelle Airbus Saint-Nazaire vient de remporter le prix de l’Usine Nouvelle 2018 pour la catégorie Supply Chain.


Crédit photo : M. Timmy