PA.COTTE investit dans un centre de R&D dédié au high tech de luxe

La société PA.COTTE investit à Sainte-Luce-sur-Loire, près de Nantes, dans un centre de R&D dédié à la fabrication de produits high tech pour l'industrie du luxe. Alliant plusieurs technologies, ces produits ne seront dévoilés qu'à leur commercialisation à partir de mi-2017. Le centre devrait compter une quarantaine de collaborateurs d'ici la fin de l'année.

Créée en octobre 2014, la société PA.COTTE SA a ouvert près de Nantes un centre de R&D dédié au high tech de luxe. « Nous allons concevoir et fabriquer ici une famille de produits de très haute technologie pour l’industrie du luxe » explique Laurent Gaussin, co-fondateur et président de la filiale française de l’entreprise, dont le siège est en Suisse (Lausanne).

Des produits « high tech, magiques et beaux »… mais encore secrets


Les produits eux-mêmes restent confidentiels jusqu’au début de la commercialisation prévue au second semestre 2017. On sait seulement du premier qu’il associera des technologies de pointe dans les domaines de la mécanique, la mécatronique, l’électronique, le cloud ou encore les nanotechnologies, et qu’il sera constitué d’une peau en titane « à terme aussi fine qu’un cheveu ». L’entreprise a déposé de nombreux brevets. « Le centre de recherche a pour but d’amener à maturité ces différentes technologies, de mettre au point les process industriels et de fabriquer les prototypes » indique Laurent Gaussin. PA COTTE a engagé de nombreux partenariats avec des industriels (dont STMicroelectronics) et des centres de recherches européens, comme l’institut de recherche allemand Fraunhofer.

Un bâtiment à l’image de l’entreprise

PA.COTTE a fait construire un bâtiment haut de gamme de 1200 m² conçu par Gonzo Architectes, sur le parc d’activités Maison Neuve à Sainte-Luce-sur-Loire. Livré en décembre dernier, il accueille à ce jour 27 collaborateurs (ingénieurs, designers, techniciens d’ateliers…). « Nous prévoyons d’être une quarantaine avant la fin de l’année » prévoit Laurent Gaussin. 15 millions d’euros ont été investis dans ce projet, provenant uniquement de fonds privés. « Notre ambition est de devenir l'un des leaders mondiaux dans le luxe technologique ».