Nantes en tête du palmarès des villes où il fait bon travailler

Envie de quitter Paris pour Nantes ? La métropole de l’ouest se hisse sur le podium des villes de France où il fait bon travailler, d’après le dernier palmarès du hors-série de l’Express en date du 11 septembre 2019.


Ce classement, qui porte sur 100 agglomérations de province, est destiné aux personnes en quête d’un changement de région. Une fois par an, il met en avant les atouts d'une ville pour les salariés ou les entrepreneurs. Si Nantes monte sur la première marche du podium des villes où il fait bon travailler, devant Rennes et Toulouse, c’est selon l’Express, qu’elle rassemble de nombreux atouts.

Le marché du travail y est en effet particulièrement dynamique, avec une hausse de l’emploi salarié privé de +3,1% au premier trimestre sur un an. Le taux de chômage s’inscrit en baisse à 6,6%, soit l’un des plus faibles parmi les métropoles françaises et inférieur à la moyenne française (8,4%).

2e ville préférée des cadres parisiens

Nantes s'affiche cette année encore comme la 2e ville envisagée par les cadres parisiens. Un Parisien sur deux se dit prêt à quitter Paris pour Nantes, selon le classement publié en août par Cadremploi. Ils sont en quête d'un meilleur cadre de vie et d'un meilleur équilibre pour concilier vie privée et vie professionnelle. Le tissu d’entreprises à Nantes est extrêmement diversifié, ce qui permet de rebondir en cas de besoin. Les collaborateurs d'entreprises en cours d'implantation se voient remettre un "Welcome Pack" par l'agence Nantes Saint-Nazaire Développement, un dispositif clé-en-main qui facilite leur arrivée sur la métropole. 

Le numérique, vecteur d'emplois

Labellisée Capitale FrenchTech cette année, Nantes conserve une longueur d’avance sur le numérique. Avec de nombreuses startups, et une quarantaine d’espaces de coworking et d’incubateurs, les salariés trouvent à Nantes des opportunités professionnelles en nombre. La startup Akeneo, qui vient de lever 41 millions d’euros, envisage de recruter 70 nouveaux collaborateurs pour doper sa R&D en 2020.

Victime de son succès

Revers de la médaille, en termes de qualité de vie, Nantes se fait devancer par des villes plus petites, souvent chefs-lieux de départements. Toujours selon l’Express, les grandes métropoles régionales comme Nantes, dynamiques et fortement créatrices d’emplois, sont victimes de leur taille et surtout de leur succès. Avec en conséquence, une hausse des prix de l’immobilier parmi l’une des plus fortes de France.