LNA Santé, une success story nantaise

C’est en 1990 que le groupe LNA Santé a ouvert sa première maison de retraite médicalisée, La Chézalière, à Nantes. Depuis, il n’a cessé de se développer dans toute la France ainsi qu’en Belgique.

Avec aujourd’hui 68 établissements, 6.000 salariés, plus de 7.200 patients et résidents accompagnés et soignés chaque jour, LNA Santé connaît un développement continu depuis sa création par Jean-Paul Siret, Président Directeur Général.

S’appuyer sur les partenariats nantais

Dès 1995, une deuxième résidence voit le jour : Le Parc de Diane à Nantes, consacrée exclusivement aux pathologies de type Alzheimer. Willy Siret, Directeur général délégué aux opérations, explique les circonstances qui ont accompagné cette création : « Grâce au soutien financier et à l’engagement d’une dizaine de familles nantaises et parisiennes, ces deux premiers projets ont pu aboutir.  Aujourd’hui, aux côtés des dirigeants, ces familles nantaises, les familles Mérieux et Weinberg, nos partenaires financiers et plus de 90 cadres du groupe réunis dans une structure, sont de solides associés sur lesquels l’entreprise s’appuie pour construire une vision à long terme »

En 1999, l’entreprise connaît un tournant avec la reprise d’un 1er établissement de santé. Aujourd’hui, les activités du groupe se répartissent entre 60 % en maisons de retraite médicalisées et 40 % en établissements de santé (soins de suite et réadaptation, psychiatrie, hospitalisation à domicile et centre de santé).

Cotée en bourse depuis 2006, elle affiche pour l’année 2017, un chiffre d’affaires exploitation de près de 414 millions d’euros.

Un projet stratégique qui voit loin

En collaboration étroite avec ses salariés et actionnaires, LNA Santé a défini 6 axes stratégiques d’ici 2022, parmi lesquels le renforcement de son expertise médicale, la transformation digitale, son engagement plus marqué dans la RSE.

En termes de développements, Willy Siret annonce l’extension de son siège social basé à Vertou. Livré au cours du premier trimestre 2019, il permettra d’accueillir à terme 125 postes supplémentaires venant s'ajouter aux 200 actuels. 

D’ici quelques mois, 4 nouveaux établissements verront le jour : à Latresne, près de Bordeaux, à Landerneau ainsi que deux établissements en Ile de France.

L’ancrage territorial, une priorité

LNA Santé a fait le choix d’un siège unique, sans direction régionale. Le siège social est en contact direct avec l’ensemble des établissements. 

Willy Siret conclut : « Pour nous, l’ancrage local est essentiel à la bonne santé du groupe et l’environnement nantais s’inscrit pleinement dans cette dynamique. Nantes possède un écosystème dynamique et de bonne dimension qui permet à chaque acteur d’être identifié. Les collaborations et partenariats sont ainsi facilités, notamment avec des structures telles que le gérontopôle des Pays de Loire, Atlanpole et Nantes Métropole »


> En savoir plus : www.lna-sante.com