La nouvelle gare de Nantes se dévoile

Après trois ans de travaux, la nouvelle gare de Nantes a ouvert ses portes au public. D’une architecture remarquable signée Rudy Ricciotti, la nouvelle gare offre une vue à 360° sur la ville depuis sa rue mezzanine. Cette rénovation d’envergure, qui permettra d’accueillir 25 millions de voyageurs à l’horizon 2030, s’inscrit dans un vaste projet urbain qui relie le cœur de ville avec le quartier d’affaires Euronantes.

Avec plus de 220 trains en moyenne chaque jour et près de 12 millions de voyageurs par an, la gare de Nantes voit sa fréquentation régulièrement augmenter. Sa rénovation va permettre d’accompagner le développement du trafic dans des conditions optimisées de sécurité, de confort et de praticité, pour accueillir 25 millions de voyageurs à l’horizon 2030. 

Une architecture remarquable

Structure de verre et de béton, la mezzanine conçue par Rudy Ricciotti (architecte du MuCEM à Marseille) est la clé de voûte du projet. Posée sur 18 arbres géants en béton, cette rue suspendue de 160 mètres de long enjambe les voies ferrées pour offrir, à travers ses parois vitrées, un panorama unique sur la ville. Conçue comme un lieu de vie pour les voyageurs et les riverains, la mezzanine offre de nouveaux espaces d’attente confortables, avec 220 places assises et un mobilier coordonné et connecté.

Une nouvelle offre commerciale

La gare de Nantes proposera une nouvelle offre commerciale complète et qualitative, avec des enseignes nationales et internationales comme Starbucks, Parfois, FNAC, Monop’ Daily mais aussi locales comme Brison Traiteur ou l’artisan chocolatier Vincent Guerlais.


Un projet d’urbanisme

En s’inscrivant dans un vaste projet urbain, avec des espaces publics transformés, la gare permet de tisser de nouveaux liens entre, côté nord, une nouvelle esplanade botanique et l’accès au centre-ville ; côté sud, une place végétalisée qui relie au quartier d’affaires Euronantes. 


Une gare multimodale au service d’une mobilité durable

Connectée au tramway, aux lignes de bus structurantes, à la navette aéroport, à une Cyclo station de près de 700 places et à la gare routière, la nouvelle gare va permettre d’assurer en toute fluidité la transition entre le train et les autres modes de transport économes en CO2. Un projet qui participe au développement durable et équilibré du territoire.