"L'écosytème numérique nantais est très mature"

Sept entreprises nantaises participaient du 15 au 18 juin 2015 au grand rendez-vous d'affaires "Bio2015" à Philadelphie, aux Etats-Unis.

A l'occasion du Web2Day, Nantes just imagine a rencontré les portes-paroles de Québec numérique, venus spécialement pour participer et s'inspirer de l'événement digital nantais. L'occasion de les interroger sur leur perception de l'écosystème nantais. 

Du 1er au 5 juin 2015, l’événement digital nantais a fait le plein et s'est ouvert à l'international. Accueillie par ses pairs, une délégation composée d'une dizaine de startups québécoises, en a profité pour visiter la Cantine numérique, le Quartier de la Création et le club Québec de la CCI Nantes Saint-Nazaire. 

Pierre-Luc Lachance, directeur général de Québec numérique

"Depuis que nous sommes arrivés, beaucoup de business se fait, les gens entrent en contact, c’est le fun de voir les développements se faire entre nos deux écosystèmes.

L’écosystème numérique nantais est beaucoup plus mature que celui de Québec. Vous bénéficiez du soutien des acteurs publics, ce qui n’est pas rien. Il est important que les acteurs publics soient là pour initier, servir de levier au début et apporter un soutien politique et financier. Avec les présences de la maire (Johanna Rolland) ou de la secrétaire d’Etat Axelle Lemaire, on sent un profond changement à Nantes dans la façon qu’ont ces  personnalités de concevoir le numérique, qui n’est pas un discours artificiel. Je pense aussi à Francky Trichet (vice-président au numérique, ndlr), c’est un peu votre rockstar du numérique. Et cet homme-là démontre bien ce qu’est le dynamisme du numérique et ce que peut être le lien entre politique et numérique.

En ce moment, à Québec, nous n’avons pas d’élus en charge du numérique. Par conséquent, nous avons l’impression d’être comme des enfants perdus. Nous n’avons personne pour nous stimuler.

A Québec, notre cluster se cantonne à l’activité des jeux vidéo. A Nantes, le numérique est multiple (web, applications) et transcende tous les secteurs biologies, robotique… Comme cette startup qui fait du green code,  et révise les programmes pour s’assurer que le code consomme moins d’énergie, c’est une démarche innovante.

"Votre ville de Nantes est belle"

Votre ville est belle parce qu’elle n’est pas juste pensée en fonction du trafic, mais aussi de la qualité de vie pour les habitants avec des installations comme les Machines de l’île, l’Eléphant ou le Carroussel. la Maison sur la Loire … Nous devrions prendre exemple et essayer d’intégrer l’art dans la ville. A Nantes, tout le monde se promène à vélo, le tram est bondé. Ce n’est pas comme à Québec où tout le monde est en voiture".

 

Carl-Frédéric de Celles, président de Québec numérique

"Avec Québec numérique, nous avons en quelque sorte copié le cluster Atlantic 2.0, parce qu’au Québec, s’il existe des lobbys, nous ne connaissons pas ce genre d’association.

Il est important de développer des liens avec d’autres écosystèmes numériques, parce qu’un écosystème ne peut fonctionner en vase clos. Et après Paris qui est très grand, Nantes a la taille parfaite.

Nantes est la ville créative, et le numérique y est aussi plus créatif qu’ailleurs. Alors que Rennes est plus porté sur la recherche fondamentale, ici c’est beaucoup plus créatif, plus inspiré. A Québec, nous sommes plus proches que de ce qui se fait à Nantes.  

Nous organisons un événement qui se rapproche du Web2day, le  Web à Québec (WAC). Pour la 6e édition de cet événement professionnel, du 4 au 9 avril 2016, nous allons nous inspirer davantage de votre « Digital Week » : nous allons faire coïncider cet événement avec le colloque universitaire « Digital Intelligence » et celui d'« Opportunités digitales », plus orienté vers les entreprises. Nous allons essayer de croiser les effluves afin de recueillir le meilleur de chaque domaine, avec une compétition ouverte au grand public et un observatoire des médias sociaux notamment. Nous attendons la visite d’une centaine de Français pour l’événement".