Lancement de la Fondation Territoriale 44 pour simplifier le mécénat

Lancement de la Fondation Territoriale 44 pour simplifier le mécénat

Simplifier l’accès au mécénat entre les entreprises et les associations, permettre aux entreprises de mettre au service des associations de leur territoire, relocaliser la philanthropie en circuit-court,... Telles sont les ambitions de la Fondation territoriale 44 qui vient d’être lancée par une dizaine de membres fondateurs et une trentaine d’acteurs du territoire mobilisés depuis plus d’un an (entreprises, collectivités, réseaux d’associations, fondations…). Une initiative unique en France tant par son périmètre d’actions large que par la richesse de ses parties prenantes. Rencontre avec Fanny Lepoivre, fondatrice de la Fondation Territoriale 44.

Pourquoi lancer cet outil au service des associations ? En quoi va-t-il combler un manque ? 

Fanny Lepoivre, délégué générale de la FT44 a initié cette démarche en partageant un constat commun qui a mis en mouvement des acteurs aux enjeux très différents avec l’envie de jouer collectif et de réduire les actions en silos pour décupler leurs impacts sur leur territoire.

Le constat initial : 

  • des salariés en quête de sens, 
  • des artisans/TPE/PME/ETI qui souhaitent s’engager mais manquent de moyens humains et ont besoin d’être accompagnés
  • 30 000 associations en Loire-Atlantique qui peinent à trouver des engagements et sont peu visibles
  • des collectivités qui ne pourront pas à elles seules répondre aux enjeux du territoire
  • une crise sanitaire qui met en exergue les fragilités préexistantes et nécessite de jouer collectif en territoires pour décupler nos impacts

Depuis un an, nous avons mobilisé les entreprises, collectivités territoriales, syndicats et associations pour co-construire cette dynamique, et combler les trous dans la raquette ! Notre objectif est de simplifier le recours au mécénat pour les entreprises et le financement de projets pour les associations qui luttent contre les inégalités sociales, sociétales et environnementales. On s’adresse en priorité aux PME, les grandes entreprises étant pour la plupart déjà bien équipées en la matière. 

Quelles vont être vos premières actions ?

Notre première action va être de lancer un 1er appel à initiatives en septembre prochain pour un montant de 150.000 euros qui devrait permettre de financer une dizaine d’initiatives pour des associations du 44 qui luttent contre les inégalités locales avec 3 critères qui répondent à des besoins identifiés : l’innovation sociale, l’approche systémique et le besoin de faire la preuve de concept. Ce champ large veut aider les associations qui ne rentrent bien souvent pas dans les cases de trouver leur place.

Puis en novembre, le lancement du PRIM44 ( point ressources et info du mécénat) pour accompagner au mieux les associations et les entreprises qui veulent mettre en place du mécénat par de la formation, des conseils d’experts en mécénat, du partage entre pairs, … (etc) ou leur donner les moyens de décupler pour accroître leur impact sur le territoire en mettant l’outil de la FT44 à disposition des acteurs.  

Quel type d’inégalités allez-vous soutenir en priorité ? 

Nous allons soutenir tout type d’inégalités. En manque d’étude qui permette d’identifier les inégalités en lien avec notre territoire, notre singularité comme un taux plus fort de familles monoparentales en difficultés, nous allons  créer un observatoire des inégalités. Parmi les thématiques prioritaires, il s’agit de l’égalité des chances à l’école dans les zones rurales et les quartiers prioritaires notamment et la lutte contre toute forme de violence. Nous ne voulons justement pas mettre trop de critères afin de ne pas en écarter certaines. La Fondation territoriale 44, abritée par la Fondation de Lille, veut être cet espace pour ceux qui n’ont pas accès au financement parce qu’ils ne rentrent pas dans les cases. Parmi les autres thématiques, on a l’inclusion, le handicap, les migrants, les inégalités environnementales comme les passoires thermiques, la mobilité domicile-travail, accès à une nourriture bio ou de qualité, la sensibilisation à manger moins de viande…

Quelles sont les différentes formes de mécénat possibles ? 

La mission de la Fondation territoriale 44 consiste aussi à acculturer les entreprises au mécénat. On parle souvent de mécénat financier, mais on ne parle pas assez de mécénat de compétences, de mécénat en nature, du don de congés payés, de l’arrondi sur salaire ou en caisse. Dans le mécénat de compétences, on parle peu du mécénat de fin de carrière qui pourrait répondre aux enjeux de certaines entreprises, (avec la mise à disposition de salariés qui donne droit à 60% de réduction d’impôts) avec un impact fort sur le modèle économique des associations. Grâce à une meilleure connaissance du mécénat, des choses fabuleuses pourraient être faites pour répondre aux enjeux des entreprises et associations et contribueraient à réduire les inégalités sociales et environnementales sur le territoire. 

En quoi le territoire de Loire-Atlantique est-il propice à l’essor du mécénat ? 

La Loire-Atlantique dispose d’un tissu économique très riche. Qui plus est, la Région Pays de la Loire est d’ores et déjà la 1ère région de France en termes d’engagement des entreprises dans le mécénat. Nous sommes déjà sur un territoire extrêmement fertile et convaincu des bienfaits de la RSE ! A Nantes, ce sont 39% des entreprises qui sont déjà engagées dans la RSE, ce qui en fait la 1ère ville de France (source Oïkos). Et c’est sans compter l’association des dirigeants responsables de l’Ouest (DRO) et la plateforme RSE, des dispositifs qui en font un territoire véritablement pionnier pour l’impact. Ma mission consiste plus à donner une impulsion, pour rassembler et aider à aller encore plus loin dans cette démarche du faire alliance avec toutes les parties prenantes ! Les structures qui se sont mobilisées (syndicats, fédérations, entreprises, réseaux, associations) ont des enjeux individuels très différents, mais ils ont tous la volonté d’avancer, de jouer collectif afin de relocaliser la philanthropie, pour ne pas subir et voir l’impact de leurs actions à l’échelle locale. Le Covid a aussi beaucoup joué dans cette quête de sens. 

Liste des 10 fondateurs : 

o CAPEB44,

o Département de Loire-Atlantique

o Les Ecossolies

o KPMG

o Malakoff Humanis AGIRC ARRCO

o Mairie de Nantes

o Nantes Métropole

o Passerelles et Compétences

o Le RAMEAU

o RésO’Villes


Pour contacter la Fondation territoriale 44
> L'équipe communication de Nantes Saint-Nazaire Développement a accompagné la Fondation Territoriale 44 en mécénat de compétence