Economie numérique : Nantes 1ère ville pour les créations d'emplois informatiques

Un rythme de créations d'emplois informatiques plus fort à Nantes que dans les autres villes françaises.

Un rythme de créations d'emplois informatiques plus fort à Nantes que dans les autres villes françaises. 

 

"Les entreprises du numérique ont créé 4.136 emplois dans l’agglomération nantaise entre 2008 et 2013, soit une hausse de +17%. Sur ce plan, en province, aucune ville ne fait mieux que Nantes. Même Lyon, pourtant deux fois plus peuplée". Tel est le résultat d'une étude de fond menée par la rédaction du Journal des Entreprises sur les grandes villes françaises labellisées French Tech. Sur la même période, ce sont quelque 3.200 emplois informatiques qui ont été créés à Lyon (+6,9%) et autant qui ont disparu pour la métropole Aix-Marseille (-8,9%). De grandes métropoles comme Lille et Toulouse ont dans le même temps créé trois fois moins d'emplois informatiques qu'à Nantes. Voilà pour les chiffres en valeur relative. 

 

De plus en plus d'emplois informatiques à Nantes

En valeur absolue, Lyon s'affiche néanmoins toujours comme la 2e ville de France derrière Paris avec quelque 50.000 emplois dans le numérique, contre 31.600  pour Aix-Marseille. Force est de constater que Nantes avec 27.941 emplois informatiques fin 2013 talonne Lille et Toulouse avec près de 29.000 emplois chacune.   

 

Un écosystème favorable à l'informatique

"Alors pourquoi Nantes est-elle dans le top français?", interroge le journal. La filière numérique nantaise bénéficie d'un écosystème global propice au développement des startups grâce à l'incubateur Atlanpole et le réseau de la Cantine numérique (photo) et du cluster Atlantic 2.0. Le taux de survie des startups y serait plus important qu'ailleurs. iAdvize ou Lengow font la Une de la presse et recrutent à tour de bras.  

 

Mais, ce n'est pas tout, et comme le souligne le journal, la filière informatique nantaise tire aussi sa vivacité du dynamisme de l'économie nantaise dans son ensemble. En témoigne, le déploiement des filiales des grandes SSII, telles Steria ou Accenture, qui arrivées de Paris il y a quelques années emploient aujourd'hui plusieurs centaines de collaborateurs à Nantes.

 

Pour ce classement, le Journal des Entreprises se base sur la définition de la filière numérique établi par l'Observatoire du numérique et l'OCDE, qui ne retient que les salariés en charge du numérique dans les entreprises TIC. 

 

>> En savoir plus sur les chiffres de l'emploi informatique en France