Congrès DCF 2018 : "La fonction commerciale est un métier d'avenir"

Du 24 au 26 mai 2018, le congrès des Dirigeants Commerciaux de France (DCF) se tient à la Cité des congrès de Nantes. Claude Chartrain, directeur du congrès DCF 2018 revient sur le développement de ce métier qui crée 150.000 emplois par an.


Nantes Saint-Nazaire Développement : Le prochain congrès des Dirigeants commerciaux de France se tient à Nantes. Pourquoi avoir choisi Nantes pour ce congrès ?

Claude Chartrain : Le congrès, qui a lieu tous les deux ans, est à chaque fois une belle occasion de réunir une partie des  2.500 membres de l’association des Dirigeants commerciaux de France, qui sont pour moitié des chefs d’entreprise et pour l’autre moitié des cadres dirigeants, tous à vocation commerciale.

Sixième ville de France, Nantes est dotée d’un fort pouvoir d’attractivité, reconnu de la France entière. Nantes est aussi réputée pour la qualité de son accueil. A Nantes, les congressistes peuvent tout faire à pied, de la Cité des congrès à leur hôtel ou au centre-ville. Cet aspect « développement durable » est aujourd’hui devenu crucial dans l’organisation d’un congrès. Enfin comme Nantes est la ville du football, nous organisons la veille du congrès un match avec les anciens du FC Nantes au stade Marcel Saupin, face à la Loire, où sont inscrits une soixantaine de participants qui auront peut-être la chance d’être sélectionnés par Laurent Blanc et Alain Boghossian. 


NSD : Le thème de cette année est « la Métamorphose du Management ». En quoi les Dirigeants commerciaux sont-ils impactés par la transition digitale ?

Claude Chartrain : Comme partout, les forces de ventes ont besoin de s’adapter pour répondre aux besoins du marché. Dans la civilisation dite « numérique », l’homme peut conserver un rôle essentiel à condition qu’il comprenne et s’approprie les transformations en cours. Parmi les conférenciers, nous accueillerons par exemple Alexandre Gérard, président de Chronoflex, entreprise libérée de Nantes, qui viendra raconter comment il a su saisir les opportunités pour métamorphoser son entreprise (consulter la liste de tous les conférenciers). Une cinquantaine d’exposants présenteront leurs solutions pour accompagner les dirigeants dans cette transition. Des sportifs viendront aussi témoigner la manière dont le sport impacte le management d’équipes et permet d’accroître les performances au travail. Enfin, le samedi matin sera organisée une table ronde sur le développement des sciences commerciales, avant d’apprécier les soutenances de six étudiants finalistes du Concours national de la commercialisation.

NSD : Comment voyez-vous l’évolution du métier de la fonction commerciale ?

Claude Chartrain : Nous vivons un changement de paradigme profond car à terme, dans tous les secteurs d’activité, nous ne produirons que ce qui aura été vendu. La vente engendre l’activité. Et non plus l’inverse. L’intelligence commerciale est le moteur de la performance économique.
C’est donc une filière d’avenir. On estime à 150.000 le nombre de postes à pourvoir chaque année dans la fonction commerciale, dont la moitié ne trouverait pas preneur.


NSD : En quoi la métropole de Nantes Saint-Nazaire en plein essor peut-elle intéresser ces dirigeants économiques pour une future implantation ?

Claude Chartrain : Nantes est reconnue pour son dynamisme économique et touristique. L’évolution démographique y est très forte. La métropole est aussi réputée pour sa qualité de vie, avec ses parcs, ses déplacements doux et la proximité de la mer et de la Bretagne. Autre atout fort pour des chefs d'entreprise, l'accessibilité puisque Nantes est à deux heures de Paris en train et que l’aéroport est très bien connecté.

> En savoir plus sur le congrès DCF