K-EPSILON, expert en simulation numérique, choisit Nantes

K-EPSILON est une entreprise rouennaise née en 2003. Spécialisée dans la simulation numérique hydrodynamique et aérodynamique appliquée aux domaines marin et offshore, elle est désormais présente sur le territoire nanto-nazairien.

A l’origine, Yann Roux, créateur de K-EPSILON, a mené ses études sur des bateaux de courses, notamment sur le Groupama II aux côtés de Franck Cammas. Il a été le premier lauréat du concours Anvar.

Un logiciel unique de simulation

Grâce à une cellule R&D créée initialement en partenariat avec Groupama, l’entrepreneur a pu développer un logiciel unique qui modélise les phénomènes en interaction fluide structure, comme par exemple la dynamique du mât ou les tensions dynamiques qui s’exercent dans les voiles et les gréements.

Depuis K-EPSILON étudie des problèmes pour CGG (leader mondial en géosciences), Total, Shell.

Il s’agit donc de simuler et prédire le comportement de systèmes complexes dans un environnement marin et en mouvement.

S’implanter sur la façade atlantique

La société totalise 10 collaborateurs, dont 2 dans les bureaux nantais. C’est pour se rapprocher de ses clients et ancrer sa présence en façade atlantique que l’entreprise a souhaité s’implanter à Nantes. K-EPSILON pourra développer ici des collaborations dans l’étude des rendements de pâles en composite ou la vibration des pâles d’éoliennes d’envergure de plus de 100 mètres.

K-EPSILON a pour ambition de devenir éditeur de son logiciel K-FSI. Déjà, la Chine a acquis sa solution pour des applications spatiales (parachute sur Mars). L’entreprise développera son activité non seulement dans l’aéronautique mais également dans l’aérospatial.

Contact :
Jules Poncin, Responsable site nantais | 06 28 94 06 03
11 rue Bertrand Geslin - 44000 Nantes

Site web: www.k-epsilon.com

Accompagnement de Nantes Saint-Nazaire Développement : recherche d’une solution immobilière |  Intégration dans les réseaux  |Participation à une learning expedition organisée par NSD dans le cadre de la Digital Week, en septembre 2017